samedi 28 mai 2016

Le vide de nos coeur de Jasmine Warga

Auteur :   Jasmine Warga
Maison d'édition :  Hugo&cie (new way)
Genre : jeunesse/contemporain
Prix : 17€
Pages : 303
Date d'édition  :  15 mai 2015


Résumé  À 16 ans, Aysel n'a qu'une obsession : planifier sa propre mort à la perfection. Entre sa mère qui la regarde à peine, ses camarades de lycée qui l'évitent, et son père responsable de l'accident fatal qui a marqué sa petite ville à jamais, pour Aysel la vie est devenue trop lourde à supporter. Seul problème, elle n'est pas sûre d'y arriver seule. C'est alors qu'elle découvre "Suicide Partners", un site qui lui permettra de trouver le compagnon idéal. Et c'est "FrozenRobot", alias Roman, victime d'une tragédie familiale, sur qui elle jette son dévolu. Aysel et Roman n'ont rien en commun, mais ils commencent à apprivoiser leurs failles. Alors que la date fatidique approche, Aysel va devoir choisir entre son envie de mourir et celle de convaincre Roman qu'il ne devrait pas se sacrifier. Et Roman n'est pas du genre facile à persuader...




Note 4,5/5



Avis :  Waouh ! A la fin de ce livre je suis juste abasourdie. 
     Le sujet de suicide est vraiment bien abordé. C'est un livre à faire lire aux adolescents. Le thème de ce livre est important et bien abordé.
     Les personnages sont très bien construits et très réalistes. Ils vont parler selon moi aux adolescents qui vivent le même mal-être.
     L'histoire se met tranquillement en place, mais elle est a la fois forte, belle, pleine d'émotions, de sentiments, de réalismes et surtout elle est poignante.
     L'écriture de l'auteur est très belle et poétique, mais à la fois tellement parlante. L'auteur sait trouver les mots juste pour nous toucher en plein cœur
     En bref, c'était une excellente lecture, très parlante et surtout criante de réalismes et de sentiments.




Les personnages :  

Nous retrouvons ici Aysel et Roman essentiellement, mais aussi leurs familles.

     Pour commencer il y a Aysel, une jeune fille turc ( ce qui change vraiment) déprimée. Elle a vécu des choses horribles dans le passé. Elle se sent exclus de la société. Elle a peur de ses sentiments, mais aussi de ce qu'elle peut devenir. Elle a peur d'être comme son père, qui est colérique et un meurtrier. On se moque régulièrement d'elle car elle est fan de musique classique. Elle n'a plus aucune envie de vivre. C'est une fille à la fois gentille mais terriblement réservée.

     On retrouve aussi  Roman. Il est tout l'opposé d'Aysel, la seule chose qui les unies c'est cette envie de mourir. Lui est sportifs, fan de musique pop, de fonds sous-marin et de tortues. C'est un jeune garçon perdu, il se sent coupable et pense qu'il ne mérite plus de vivre.

     Puis il y a La famille de Aysel.
Sa mère qui est une femme un peu paumée. Elle en veut à sa fille des agissements passés de son père. Elle est à la fois froide et distante. Je ne l'est pas toujours comprise. Je l'ai trouvée injuste par moment, même si elle évolue avec le temps.  
Georgina, est la demi-sœur d'Aysel. C'est une fille populaire, pom-pom girls. On peut la trouver cynique et méchante avec sa sœur, mais elle souhaite juste être aimé par celle-ci. 
Et enfin, on a Mike. le petit frère d'Aysel, c'est un petit garçon gentil, mignon, affectif, et attendrissant. Il a une belle relations avec sa sœur, il ne la juge jamais et l'accepte malgré tous les jugements des autres.

     Puis on a la famille de Roman.   
Sa mère est une femme aimante, mais trop protectrice, elle est toujours sur son dos, elle cherche absolument à tout faire pour son fils. Elle est attentionnée, gentille, protectrice. 
Son père est moins présent, mais il est tout aussi protecteur et gentil. Ils aiment terriblement leur fils malgré l'accident


L'histoire :

     On découvre, Aysel, une jeune fille déprimée. Elle a vécu des choses difficiles. Son père est un monstre, elle est constamment jugée, et sa famille la délaisse. Elle ne veux plus qu'une chose, se suicider. Sur un forum consacré au suicide, elle va alors découvrir une section "partenaire de suicide";

     Elle rencontre alors "Frozenrobot" qui a mis une annonce de recherche de partenaire. Ils commencent à communiquer. Il s'appelle Roman et veux la rencontrer avant de choisir si elle sera sa partenaire. Roman accepte que ce soit sa partenaire à deux conditions : le suicide doit avoir lieu le 7 avril et il doivent mourir de la façon qu'il aura choisi.

      A partir de là, ils vont essayer de s’apprivoiser l'un l'autre, car malgré leurs différences, cette profonde tristesse les unis. Au fil des pages on découvre leurs histoires à chacun. On les comprends, on les plaints, on a de l’empathie pour eux, et surtout, on veut que sa aille mieux pour eux. Il y a énormément de descriptions des sentiments. Petit à petit, un lien fort se noue entre eux.

Puis viens la fin, certes un peu prévisible, mais elle donne un très beau message. J'ai trouvé cette fin très belle et pleine d'espoir.




L'auteur 

J'ai trouvé sa plume magnifique. Elle est à la fois poétique, fluide, belle. Elle décrit à merveille les sentiments, on voit qu'elle connais la dépression et ce que sa implique. Elle sais parler et toucher en plein cœur. Elle a su trouver les mots justes. C'est une auteur que je suivrais de près.





Conclusion : 

Je ne peut que vous le conseiller. C'est un livre tellement fort, bouleversant, poignant et réaliste. L'auteur a su mettre les mots justes sur le mal-être que l'on peut ressentir à l'adolescence. Le suicide est un thème très délicat, mais elle a su le traiter avec intelligence, délicatesse et brio. 
Il y a un message d'espoir dans le fond de ce livre. Il pourrait aider les adolescents à se sentir moins seuls. 
Les personnages sont également très bien travaillés et intéressants. 
 En bref, une excellente lecture forte et sublime, à lire absolument !




Citation : La dépression, c'est comme un poids dont on ne peux se défaire. Un poids qui vous écrase et vous donne l'impression que la moindre tâche, comme nouer ses lacets ou lâcher une tartine, est une marche de trente kilomètres en montée. La dépression fait partie intégrante de vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire