dimanche 18 juin 2017

Se retenir aux brindilles de Sébastien Fritsch

Auteur: Sébastien Fritsch   
Maison d'édition:  Fin mars début avril  (grand format)
Genre: contemporain   
Prix: 18€  (grand format)
Pages:  327 (grand format)
Date d'édition: 2012 (grand format) 



Résumé : 


Inséparables, Ariane, Tristan et Matthias ont passé leur enfance à jouer avec leurs peurs. Au milieu des étangs de la Dombes ou dans les pièces vides d’un château oublié, ils cherchaient l’émotion, l’interdit, le danger.

Trente ans plus tard, les frayeurs d’Ariane n’ont plus cette saveur plaisante de l’imaginaire : c’est un homme bien réel – un homme qu’elle a aimé – qu’elle fuit maintenant.

Car si les enfants font de la peur un jeu, les adultes, eux, savent en faire une arme.





Merci à l'auteur et au site simplement pro  pour l'envoi de ce livre et leur confiance.

Note 17/20


Avis 

    J'ai vraiment aimé ma lecture. Un très bon petit roman qui nous plonge dans la peur d'une femme, ses peurs d'enfant où elle aimait jouer avec celle-ci et une peur d'adulte bien plus réelle et terrifiante. C'est un roman qui m'a profondément touché. Suivre Ariane dans ce road-trip pour échapper à un homme violent, en quête de son passé et d'une solution pour se sortir de la vie dans laquelle elle s'est enfermée. Un livre touchant mêlant la peur, la colère, la tristesse et la joie.

    Ici, on retrouve une histoire plutôt originale. L'auteur nous fait voyager entre présent et passé. On retrouve Ariane qui essaie de fuir sa condition de femme battue. Pour cela, elle embarque ses deux enfants sur de nombreux kilomètres.  Elle revient dans sa ville d'enfance où les souvenirs vont refaire surface.

    Les personnages sont pour moi très intéressants, et surtout attachants. Une femme totalement perdue et apeurée qui essaie de faire face, des enfants qui jouent avec l'interdit et la peur, une vieille femme à qui la mémoire fait défaut mais qui a un grand coeur.

    La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, rythmée et très jolie.

    En bref, c'est un livre qui m'a beaucoup plu et j'ai ressenti beaucoup d'émotions, de la colère à la peur en passant par la tristesse, l'empathie et la joie. Un roman fort et qui, pour moi, est intéressent et poignant.



Les personnages :


Nous retrouvons ici principalement Ariane 

     On découvre  dans un premier temps Arianequi est une jeune femme attachante. Depuis son plus jeune âge, la peur est le sentiment qui la guide. Mais ses peurs d'enfant qui étaient bénéfiques se sont transformés en une peur réelle qui paralyse. C'est une femme totalement perdue, triste, mais aussi combative et forte. C'est une bonne mère pour Enzo, ce petit garçon réservé et perdu et Abigaelle qui n'est encore qu'un bébé innocent et paisible. 

    Puis on à , le mari de Ariane, c'est un grand manipulateur et un calculateur. Très intelligent, a un poste qui paye bien, c'est un homme qui, aux yeux du monde, parait gentil et bon mais derrière se cache un homme violent, hautain, méprisant, qui aime faire mal par les mots ou les gestes. Un vrai pervers.

    Il y a aussi Matthias un des amis d'enfance d'Ariane. C'est un jeune garçon un peu rêveur, naïf, peureux et gentil. Il a l'âme d'un artiste et rêve de faire du théâtre.  

    On retrouve également Tristan  l'autre ami d'enfance d'Ariane. Lui, est manipulateur, il aime avoir et surtout faire peur aux autres. Ils se place en chef du petit groupe, il est avide de ce pouvoir et fait tout pour garder ses amis sous ses ordres. 

    On apprend à connaître Marth qui est une vieille amie de Ariane. Elle a pris soin d'elle quand elle était enfant et a été son modèle dans la vie. C'est une femme attachante. Bien qu'elle ait perdu la mémoire, elle reste une femme gentille, douce et attentionnée. 

     Pour finir il y a  les personnages secondaires  les parents d'Ariane entre une mère en fauteuil qui n'aime que ses livres et un père trop protecteur qui contrôle sa fille. Leo, l'amour de jeunesse de Ariane et Constance une ancienne ami d'Ariane. 
    


L'histoire:

     Quand le livre commence, nous retrouvons Ariane qui est en route  pour sa ville d'enfance. Avec ses deux enfant, elle a parcouru de nombreux kilomètres pour revenir sur les traces de son passé et fuir un mari manipulateur et pervers. Elle va alors croisé la route de Marth, une vieille amie, et essayer de trouver comment s'en sortir. 

    Mais se retenir aux brindilles, c'est surtout le retour dans le passé. Quand elle était enfant Ariane ainsi que Tristan et Matthias étaient fan d'un groupe de 3 amis. Ils aimaient tous les trois les jeux interdits et se faire peur. La peur est le thème principal de ce roman et l'auteur mêle avec brio les peurs d'enfant et les terreurs d'adulte. Petit à petit on va comprendre  comment Ariane a pu en arriver là. 

    En bref, nous avons ici une histoire de vie. Certes, il n'y a pas énormément d'action excepté quelques petits rebondissements. Ici on a surtout un roman qui joue avec les émotions, et les sentiments . J'ai aussi apprécié les nombreuses références à la musique, voir l'évolution d'Ariane, de la voir fuire son maire et essayer de s'en sortir était intéressant. 

L'auteur:

   J'ai trouvé la plume de Sébastien Fritsch   agréable à lire, assez légère mais surtout rythmée et assez poétique. J'ai trouvé que l'auteur parvenait parfaitement à faire ressentir les émotions dans son livre, surtout la peur, l'angoisse et la colère. 


Conclusion :

Je vous  le conseille vivement,  j’ai passé un  excellent moment de lecture, j'ai aimé tous les points du roman; la plume, les personnages et l'histoire en elle-même. La thématique abordée là était très intéressante même si j'aurai aimé qu'on approfondisse un peu plus les violences conjugales.  Un roman qui a su me faire ressentir une bonne palette de sentiments et d'émotions. Un bout de vie qui malheureusement est très réaliste. La peur est pour moi le thème central et l'auteur a su jouer de ce thème. 

Les personnages sont pour moi vraiment intéressants à suivre. Ils sont surtout attachants. On apprend à les connaître vraiment petit a petit à travers les souvenirs d'Ariane et j'ai trouvé cette manière d'amener les personnages super. 

L'histoire se lit bien. Suivre Ariane dans une quêtes de son passé et qui essaie de survivre au jour le jour était vraiment intéressant. Quelques rebondissements m'ont vraiment surprise. Une histoire bien écrite et bien ficellée qui nous montre des pervers, manipulateurs et la peur que cela peu engendre sur les victimes.


Citation :
 Mais j'ai beau remonter pas à pas dans ma mémoire les sept années que je viens de vivre avec celui que j'ai choisi pour mari, je ne retrouve pas le moment où "tout donner" s'est transformé en "tout céder", "tout recevoir" en "tout accepter", puis "tout accepter" en "ne rien refuser"

mercredi 14 juin 2017

Le frisson de la liberté de Florence Clerfeuille

Auteur: Florence Clerfeuille  
Maison d'édition:  FADM  (grand format)
Genre: contemporain   
Prix: 17  (grand format)
Pages:  275 (grand format)
Date d'édition: 2016 (grand format) 



Résumé : 


Deux jeunes filles à l’orée du monde adulte à la fin des années soixante, alors qu’un certain mois de mai se profile à l’horizon. Deux amies d’enfance. Deux inséparables. Leur relation va-t-elle résister à de nouvelles envies de liberté ? À de nouvelles responsabilités ? Aux bouleversements qui s’annoncent ? En septembre 1967, Jacqueline et Maryvonne s’installent dans la chambre qu’elles vont partager dans une pension de famille de Montpellier. La première va étudier à l’université, la seconde démarre une carrière d’institutrice dans le privé. Toutes les deux sont pleines d’enthousiasme, mais que leur réserve vraiment cette nouvelle vie qui commence ? Récit d’une année initiatique pour les deux jeunes filles, ce livre qui dresse un tableau de la société française de la fin des années soixante est aussi un appel à la réflexion sur la condition féminine.




Merci à l'auteur et au site simplement pro  pour l'envoi de ce livre et leur confiance.

Note 16/20


Avis 

        J'ai vraiment aimé ma lecture. Un très bon petit roman qui nous plonge dans les années 1960. Émotions, sentiments sont au rendez-vous. C'est un roman qui m'a fait sourire, qui m'a énervé par moment, où bien même révolté. Dans tout les cas, il ne m'a pas laissé indifférente. ? Il ce mot tred rapidement,? ici il n'y a pas vraiment d'action mais plutôt un récit de vie qui a su m'embarquer. 

    Ici, on retrouve une histoire plutôt sympathique. Un récit de vie, le destin de deux jeunes filles. Plusieurs thèmes intéressants sont aussi abordés dans cette histoire notamment la liberté, la place de la femme dans la société de l'époque, le début de l'émancipation de la femme, l'amour, les première fois, le goût de l'interdit, les grèves. Pas mal de sujets tous intéressants et bien traités selon moi. 

    Les personnages sont pour moi très intéressants, et surtout attachants. Deux jeunes femmes totalement opposées mais liées par une amitié profonde et sincère. Ce sont des femme tout à fait lambdas mais avec une forte personnalité qui évolue au fils des pages. Des personnages bien travaillés selon moi. 

    La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, rythmée et très jolie. 

    En bref, c'est un livre qui m'a beaucoup plu mais il était trop court. Malgré ça je n'ai pas vu les pages défiler. J'étais à fond dans ma lecture et pas un seul moment je me suis ennuyée. Même si il y a peu d'action le roman reste entraînant, surprenant, instructif et surtout sur les femmes et leurs conditions. 



Les personnages :


Nous retrouvons ici principalement Jacqueline et Maryvonne 

     On découvre  dans un premier temps Jacquelinequi est une jeune femme attachante. Intelligente, vive, intrépide. Elle vit sa vie au jour le jour ne se préoccupant pas des risques. Elle sait ce qu'elle veux et fait tout pour parvenir à ses fin. C'est un personnage qui rêve de liberté d'émancipation, d'indépendance. Malgré le fait qu'elle possède encore les valeurs que ses parents lui ont inculquées  (femme au foyer... ), elle cherche à trouver sa propre réalité et ses propres valeurs. 

    Puis on à , Maryvonne, la meilleure amie de Jacqueline. Mais elle est très différente. En effet, Martine est beaucoup plus posée, réfléchie et peureuse. Elle manque énormément d'assurance et de confiance en elle. Elle refléchit toujours avant de parler. Mais c'est aussi une femme curieuse qui évolue tout au fil du roman essayant de trouver ses propres valeurs et idées.  Un personnages fort intéressant surtout sur son évolution.  

    Il y a aussi les parents de Jacqueline Son père ancien colonelle est très ancré dans les anciennes valeurs. Il a toujours rêvé d'avoir un fils mais le destin en a décidé autrement et il chérit ou plutôt vénère presque sa fille. C'est un homme malgré tout gentil et bon.  Sa femme, elle, est le cliché de la femme de l'époque : soumise, qui ne se prononce jamais. 

    On retrouve également les parents de Maryvonne  lls tiennent une boutique et ont une vie beaucoup plus modeste que les parents de Jacqueline. Ils sont pourtant tout aussi vieux jeu et conservent toujours ces valeurs de la femme dévouée à son mari, qui n'as pas à etre intelligente ni à donner son avis. Mais ils acceptent malgré tout les choix de leur fille même si ils ne sont pas en accord avec cette dernière.  

    On apprend à connaître Charles qui est le petit ami de Jacqueline. Il est indépendant, sûr de lui. Délaissé par ses parents, il fait tout pour que l'on s'intéresse à lui. C'est un garçon assez mystérieux; tantôt il peut être adorable et d'autres fois, assez froid. Son plus grand rêve et de laisser une trace dans l'histoire et de trouver la liberté. C'est un personnage que j'ai eu du mal a cerné mais que j'ai adoré. 


L'histoire:

     Quand le livre commence, nous retrouvons Jacqueline et Maryvonne qui viennent de s'installer à Montpellier. Deux filles totalement différentes mais qui sont liées par une amitié très forte depuis leur plus jeune âge. Maryvonne commence un travail institutrice pendant que Jacqueline rejoint les blancs de la fac de lettre. Toutes les deux pensent cette situation provisoire et veulent profiter au maximum de leur liberté avant de se marier et de devenir femme au foyer dévouée. 

    On va alors suivre les deux jeune femme dans leur nouvelle vie. La découverte de la liberté, de l'émancipation. Mais en cette année 1967 beaucoup de chose changent, les grèves éclatent, la situation des femmes fait un pas en avant avec l'arrivé de la pillule contraceptive. Les deux femmes vont alors devoir construire leur propres valeurs et revenir sur tout ce qu'on leur a inculque depuis leur plus jeune âge. Vont-elles résister à l'interdit? Comment leur année va-t-elle se dérouler? 

     Mais un frisson de liberté c'est aussi un roman qui aborde l'amour, l'amitié, la soumission de la femme, la liberté, le sexe. Des sujets importants qui sont traités avec brio, et émotions. 

    En bref, nous avons ici une histoire de vie. Certes il n'y a pas énormément d'action excepté quelques petits rebondissements. C'est surtout un roman qui pointe du doigt la société de l'époque et qui montre par où les femmes sont passées. Un roman qui mélange colère, joie, peine et incompréhension mais qui donne de l'espoir. 

L'auteur:

   J'ai trouvé la plume de Florence Clerfeuille  agréable à lire, assez légère mais surtout rythmée et assez poétique. J'ai trouver que l'auteur parvenait parfaitement à faire ressentir les émotions dans son livre. Mais elle donne aussi un avis très critique et avec assez de recul sur la société de l'époque. 


Conclusion :

Je vous  le conseille vivement,  j’ai passé un  excellent moment de lecture, j'ai aimé tous les points du roman; la plume, les personnages et l'histoire en elle-même. La thématique abordée là l'était avec beaucoup de finesse, de recul et avec brio selon moi. Un roman qui a su me faire ressentir une bonne palette de sentiments et surtout qui fait refléchir : les conditions des femmes de l'époque, peu révoltées. Cela nous rappelle la chance qu'on peut avoir aujourd'hui de ne plus être dépendante des hommes. 

Les personnages sont pour moi vraiment intéressants à suivre. Ils évoluent tout au long du roman. Ils sont attachants, avec de bonnes personnalités, tous différents et intéressants. 

L'histoire se lit bien et rapidement. Pour ma part, j'ai tout de suite été embarquée dans ce petit boût de vie avec ses deux jeunes filles qui découvrent la vie, ces bons et ces mauvais côtés.  L'histoire nous donne pas de moral, rien n'est ni tout blanc ni tout noir. Mais elle a le mérite de faire refléchir et ressentir des émotions. 


Citation :
 Rien, sur le visage ou dans l'attitude de  Simone ne pouvait permettre à Jacqueline de savoir ce que sa mère pensait de cette idée. Simone la regardait toujours de ses yeux doux, la tête légèrement penchée sur le côté, un sourire bienveillant accroché aux lèvres.》

samedi 10 juin 2017

Le désert rouge de J.E Briffa

Auteur: J.E Briffa 
Maison d'édition:  auto-éditions  (grand format)
Genre: science-fiction  
Prix: ??  (grand format)
Pages:  206 (grand format)
Date d'édition: 2016 (grand format) 



Résumé : 


Au sein des grandes cités mobiles actionnées par la puissance de la vapeur, les hommes arpentent l'immense Désert Rouge. 
Après le sabotage d'une cuve d'eau, le Baron Ambrose Walter Cappel, dirigeant la ville de Staerbury, charge son fils adoptif, Jak, de trouver les responsables. Il apparaît rapidement que le Culte de l'eau et Charles Denning, rival éternel d'Ambrose et dirigeant de la cité de Hayllonbury, ne sont pas étrangers à tout ça. Jak aura fort à faire lorsque les pirates de l'air attaqueront la ville à la rechercher de la célèbre boussole de Gerason, celle-là même qui conduit à la mythique Vallée Verte. Sans le savoir, Jak marche sur les traces de son passé...





Merci à l'auteur et au site simplement pro  pour l'envoi de ce livre et leur confiance.

Note 17/20

Avis 
J'ai vraiment aimé ma lecture. Un très bon petit roman qui mélange le steampunk et la piraterie. Un univers bien particulier dans lequel l'auteur a réussi a me plonger avec brio. J'étais même déçue que le livre ne soit pas un peu plus long, du coup les choses se passent un peu trop vite par moments et surtout pour moi la fin était trop rapide. 

    Ici, on retrouve une histoire plutôt originale. J'ai beaucoup aimé le côté piraterie. Mais aussi tout le côté recherche de la vérité, enquête, suspense, action. J'étais a fond dans mon roman et j'aurai espéré que le roman dure un peu plus. L'auteur ne  nous laisse jamais un moment de répit. 

    Les personnages sont pour moi très intéressants. Leur psychologie est peut-être pas super développée, ils évoluent tout au fil du roman et surtout ils ont des personnalités fortes et attachantes. Ils ont un petit côté badasse. 

    La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, rythmée et percutante. 

    En bref, c'est un livre qui m'a beaucoup plu mais il était trop court. Malgré ça je n'ai pas vu les pages défiler. J'étais a fond dans ma lecture et pas a un seul moment je me suis ennuyée. Je l'ai dévoré en une soirée et je n'ai presque pas lâché mon roman, je voulais absolument savoir la suite a chaque fois. 



Les personnages :


Nous retrouvons ici principalement Jak 

     On découvre  dans un premier temps Jakqui est un militaire d'élite, entraîné depuis des années pour tuer. Il est le fils adoptif du baron Ambrose. C'est un personnage très intéressant. A la fois fort, attachant, courageux. Il ne sort jamais sans masquer son visage. Il évolue tout au fil du roman a la recherche de son identité et de son passé. Il peut paraître comme un personnage froid et sans cœur mais derrière son air de dur ça cache un homme bon et fort. 

    Puis on à , Ambrose, qui est le baron de la cité volante Stearbury. C'est un homme froid, calculateur et opportuniste. Il cache des secrets et lui seul est la clef de cette affaire. Il déteste perdre et il aime le pouvoir. Il est prêt a tout pour obtenir ce qu'il désire. C'est un personnage détestable et antipathique. 

    Il y a aussi Walter qui est le vrai fils du baron Ambrose. Il n'a jamais été aimé par son père et essaie de tout faire pour gagner son respect et son amour. C'est un garçon doux et gentil mais pas très courageux. Assez hautain, sûr de lui et arrogant. Mais derrière cela c'est un garçon doux, loyal, gentil et juste. 

    On retrouve également Margaret  qui est la fille dont Walter est amoureux. Sa mère est morte il y a des années et elle a été élevée par Madame de Grisord une femme riche, de pouvoir qui paraît dure mais qui aime la jeune fille comme sa propre fille. Elle est prête a tout pour la protéger. Margaret est une jeune femme naïve maladroite mais courageuse et forte. 

    On retrouve Sirène qui est la chef des pirates. C'est une femme pleine de mystères et de secrets. Mais c'est une femme d'honneur et de pouvoir. J'ai beaucoup aimé son personnage et son évolution au fil des pages. 


    On a aussi Charles  qui est le baron de la ville de Hayllonbury. C'est le principal adversaire et rival de Ambrose. C'est lui aussi un personnage absolument détestable. Il est tout aussi calculateur manipulateur et hautain que Ambrose. Il sait s'adapter et tirer profit de toutes les situations. 


    Enfin on a Willy  qui est un nain. J'adore son personnage il est tellement drôle et attachant. C'est un intelligent scientifique. Il crée toujours de nouvelles inventions révolutionnaires. J'adore son côté tête brûlée et son humour. C'est mon personnage préféré du roman. 


L'histoire:

     Quand le livre commence, nous retrouvons Jak dans un bateau de marchandise, qui vient de se faire attaquer par des pirates. On découvre une première bataille entre les pirates et Jak, ce qui nous plonge immédiatement dans l'ambiance du livre et dans l'univers que l'auteur a créé.  

    Ensuite nous nous retrouvons dans la ville de Stearbury dirigée par le baron Ambrose, qui domine depuis plus de 30 ans cette ville. Il garde la main sur toutes les réserves d'eau, il est donc en guerre contre le culte de l'eau qui veut rendre l'eau accessible à tous, ccar pour le moment le baron garde l'eau pout lui et la distribuer comme il souhaite . La cité de Stearbury se fait donc attaquer et les receveurs d'eau sont détruits. 

     Jak et Walter, les fils d'Ambrose, disparaissent et se font kidnapper par le chef des pirates et Charles l'ennemi juré d'Ambrose. Charles et Sirène souhaitent mettre la main sur un objet qu'Ambrose convoite une boussole de Gerason, qui permettrait de découvrir la célèbre Vallée Verte. Pendant leur périple, de multiples obstacles vont se mettre sur leur chemin. Action, rebondissements, suspense sont au rendez vous. Montez à bord et prenez place aux côtés de nos personnages pour découvrir tous les secrets de cet univers. 

    En bref, nous avons ici une histoire  originale et qui se lit facilement. Un univers plutôt bien développé et construit. C'est un roman qui ne manque pas une seule seconde d'action, de rebondissements et de mystère. Une histoire prenante et palpitante. 

L'auteur:

   J'ai trouvé la plume de J.E Briffa  agréable à lire, assez légère mais surtout rythmée et piquante, j'ai trouvé que sa plume était très visuelle. En effet, l'auteur a réussi à me faire imaginer tout son univers. Descriptif et incisif, son univers et riche. 


Conclusion :

Je vous  le conseille, j’ai passé un  excellent moment de lecture, même si c'était trop court pour moi et la fin et peu trop simple et brusque. Néanmoins j'ai aimé tous les points du roman; la plume, les personnages et l'histoire en elle même. 

Les personnages sont pour moi vraiment intéressants a suivre. Ils évoluent tout au long du roman. Ils sont drôles, avec une personnalité forte et surtout ils sont attachants. J'ai beaucoup aimé les suivre tout au long du roman. 

L'histoire est  originale et elle se lit bien. Le point fort pour moi de cette histoire est surtout l'univers que l'auteur a mis en place. Un univers bien construit et travaillé.  Il y a beaucoup d'action, de rebondissements et de mystère. C'est ce qui fait que l'histoire est passionnante, elle ne nous laisse pas une minute de répit. Malgré une fin trop rapide, j'ai adoré et je recommande vivement. 

Citation :
 Mais avec le vent, ses paroles s'envolèrent. Margaret et Walter tremblaient. Leur vie ne dépendait plus que de l'habileté de la femme pirate et d'une part de chance

vendredi 9 juin 2017

Au scalpel de Sam Millar

Auteur: Sam Millar
Maison d'édition:  Seuil (grand format)
Genre: thriller 
Prix: 20€  (grand format)
Pages:  288 (grand format)
Date d'édition: 2017 (grand format) 2011 (poche)



Résumé : 

Karl Kane, l’irréductible privé de Belfast, est confronté à Walter Arnold, l’homme qui a brutalement assassiné sa mère sous ses yeux, quand il était enfant, avant de le laisser pour mort à côté du cadavre. Quand une très jeune fille disparaît après l’incendie suspect de la maison familiale, Kane le soupçonne aussitôt. 



Merci à la maison d’édition et au site Babelio pour l'envoi de ce livre et leur confiance.

Note 15/20

Avis :  Dans l'ensemble, j'ai plutôt apprécié ma lecture. En effet, c'est un bon petit roman à suspense mais il est loin de révolutionner le genre. Il se lit facilement et rapidement; malheureusement, il reste quand même assez simple et prévisible. J'ai malgré tout passé un bon moment surtout grâce à l'humour de notre personne principal. C'est un bon livre pour commencer le genre car c'est un thriller très simple et soft, un page turner. 

    Ici, on retrouve une histoire pas très originale. Un tueur, une disparition, une jeune fille pas si innocente que ca, une enquête, bref du déjà vu mais l'humour et la façon d'aborder les chose par l'auteur rendent la lecture agréable. L'histoire passe bien et je me suis retrouvée embarquée dans cette petite enquête. 

    Les personnages sont pour moi le point fort du roman. Certes, ils ne possèdent pas une psychologie énorme et n'évoluent pas spécialement durant le roman, mais leur côté un peu décalé apporte une réelle fraîcheur au roman. 

    La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, remplie d'humour, même si parfois un peu lourde : en effet, l'auteur a une petite obsession avec l'attribut masculin au travail et il en parle régulièrement. 

    En bref, c'est un livre qui m'a plu malgré quelques petits points négatifs qui ne m'ont pas empêchée de rentrer dans ma lecture. J'ai passé un bon moment et j'ai été emportée dans ma lecture. J'aurais aimé un peu plus de noirceur et de suspense mais c'est quand même un page turner. 


Les personnages :


Nous retrouvons ici principalement Karl et Scarman   

     On découvre  dans un premier temps Karl Kanequi est un célèbre détective privé de Belfast. C'est un homme drôle et attachant. Hanté par un lourd secret et la perte de sa mère assassinée á côté de lui alors qu'il était encore enfant. C'est un homme gentil, bon et un excellent détective. Il va au bout des choses et fait tout pour s'en sortir et réussir. Il sera aider par Naomie sa compagne, une femme agréable et loyale. Elle est merveilleuse avec lui et fait tout pour l'aider, dans n'importe quelle situation.

    Puis on à , Tara, qui est une jeune fille au lourd passé.  Elle a vécu et commis des choses abominables. C'est une fille à la personnalité étrange, parfois dérangeante pour certains, mais moi, je l'ai trouvée extrêmement courageuse, avec du sang froid. Derrière ses airs de fille cynique et méchante se cache une petite fille blessée et perdue. J'ai beaucoup aimé son personnage.

    Il y a aussi Dorothy qui est une autre jeune fille qui va croiser la route de Tara: en effet, les deux jeunes filles se retrouvent enlevées ensemble. Dorothy, contrairement à Tara, est une jeune fille plutôt calme, douce et naïve. Cela lui donne un petit côté enfant, angélique. Mais derrière sa fragilité se cachaient quand même une force de caractère et du courage. 

    On retrouve également  Scarman qui est un homme absolument abominable. On se retrouve ici face à un pervers pédophile qui a violé et kidnappé Tara et Dorothy. Aucune morale, aucun remord, aucun sentiment n'animent cet homme. C'est un personnage absolument détestable et malsain. 

   On a aussi quelques personnages secondairescomme par exemple Lipstick, une jeune prostituée que Karl protège et chérit de tour son coeur. Ou bien encore Chambers, un policier qui empiète sur l'enquête de Karl. Mais aussi Butler, un abominable homme qui pense que l'agent et le pouvoir peuvent tout permettre. Il y a également les grands-parents de Dorothy.


L'histoire:

     Quand le livre commence, nous retrouvons Karl, un détective brillant de Belfast. Lorsqu'un homme vient dans son bureau alors qu'il n'en a pas les moyens, il décide de quand même faire quelques recherches pour celui-ci. En effet, sa famille vient de mourir dans un incendie au premier abord accidentel, mais le vieil homme refuse de croire cette théorie. Karl va alors se lancer dans une quête de la  vérité 

    D'un autre côté, nous découvrons l'enlèvement de Dorothy, une des petites filles du vieux monsieur. Elle rejoint Tara, une autre jeune fille enlevée par le même psychopathe appelé Scarman. Les deux filles sont totalement différentes : l'une est naïve et terrorisée, l'autre est beaucoup plus sombre. Elles vont pourtant devoir cohabiter et essayer de faire face à leur nouvelle réalité. 

     Ensuite, bien entendu, les deux histoires vont se continuer en parallèle, nous allons suivre Karl dans sa quête de vérité qui essaie en même temps de faire face à son passé douloureux. Sa mère a été assassinée lorsqu'il était enfant et laissée pour morte à côté de lui. Deux histoires de survie, de lutte et  de noirceur. 

    En bref, nous avons ici une histoire certes peu originale mais qui se lit facilement. Un bon petit thriller qui ne révolutionne certes pas le genre mais qui se lit avec plaisir. Par contre, je regrette que le résumé en racontait beaucoup trop sur le livre pour moi. 



L'auteur:

   J'ai trouvé la plume de Sam Mollat  agréable à lire, assez légère mais surtout rythmée et piquante. En effet, l'auteur a mis pas mal d'humour dans son roman qui apporte un peu de fraîcheur à la lecture. 


Conclusion :

Je vous  le conseille, j’ai passé un bon moment de lecture, même si quelques points négatifs ont agrémenté ma lecture comme par exemple le manque de rebondissements; j'ai quand même trouvé que tout était relativement bon dans ce roman. 

Les personnages sont pour moi le point fort du roman. Une palette diverse de personnages avec chacun une personnalité bien développée. J'ai aussi aimé leur humour et j'ai réussi à m'attacher un minimum à eux. 

L'histoire n'est pas  très originale mais elle se lit bien. Un petit thriller simple mais qui m'a permis de m'immerger dans l'histoire. Bien que je voyais venir les événements, j'ai quand même pris un certain plaisir à suivre cette enquête. Par moments, j'étais en colère ou triste, et surtout je voulais toujours savoir la suite. Par contre, pour moi le résumé en dit beaucoup trop et il m'a un peu gâché ma lecture. 

Citation :
 Et puis tout avait changé. Pour toujours. Les hurlements de sa mère, fous, les interminables cris stridents d’une infernale agonie. Les couteaux. le sang. La terreur. le viol. le meurtre

lundi 5 juin 2017

L'attentat de Yasmina Khadra

Auteur: Yasmina Khadra
Maison d'édition:  Juilliard (grand format) pocket (poche)
Genre: drame contemporain 
Prix: 18€  (grand format)
Pages:  268 (grand format) 256 (poche)
Date d'édition: 2005 (grand format) 2011 (poche)



Résumé : 

Dans un restaurant de Tel Aviv, une jeune femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients. À l'hôpital, le docteur Amine, chirurgien israélien d'origine arabe, opère à la chaîne les survivants de l'attentat. Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d'urgence pour examiner le corps déchiqueté de la kamikaze. Le sol se dérobe alors sous ses pieds: il s'agit de sa propre femme. Comment admettre l'impossible, comprendre l'inimaginable, découvrir qu'on a partagé, des années durant, la vie et l'intimité d'une personne dont on ignorait l'essentiel? Pour savoir, il faut entrer dans la haine, le sang et le combat désespéré du peuple palestinien...





J'ai énormément entendu parler de ce livre. Alors quand je l'ai croisé dans une boutique d'occasion je me suis dis pourquoi pas. 

Note 14/20

Avis :  Dans l'ensemble j'ai plutôt apprécié ma lecture, mais je n'ai pas eu le coup de cœur pour ce livre. En effet, c'est un roman touchant mais j'ai trouvé l'histoire plutôt plate et pour moi les sentiments n'étaient pas pas assez mis en avant. L'attentat est certes touchant mais je trouve que l'on est restés que sur les mêmes choses en boucle et qu'il n'y avait pas beaucoup d'avancée. Pour moi pas assez de sentiments et trop de répétitions.  

Ici, on retrouve une histoire malgré tout très originale, avec un sujet très dur. En effet nous sommes ici comme le titre l'indique face à un acte de terrorisme, et surtout des répercutions. Car ici nous suivons l'évolution du mari de la kamikaze. Une manière bien particulière pour aborder le terrorisme, mais qui n'en reste pas moins intéressante. J'aurais juste aimé que l'on tourne un peu moins en rond et que l'on en voit vraiment plus sur les "méchants" 

Les personnages sont très peu nombreux dans ce livre. En effet on suit particulièrement Amine le mari de la kamikaze et quelques autres personnages secondaires mais très peu. Néanmoins les personnages sont intéressants, bien travaillés et attachants. 

La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, riche et poétique. 

En bref, c'est un livre qui m'a plu malgré quelques petits points négatifs qui ne m'ont pas empêché de rentrer dans ma lecture. J'ai passé un bon moment et j'ai ressenti quelques émotions durant ma lecture même si j'avais pensé en ressentir beaucoup plus en vue du thème abordé. 




Les personnages :


Nous retrouvons ici principalement Amine  

     On découvre  dans un premier temps Aminequi est un médecin d'origine arabe et qui possède la nationalité Israélienne. Intelligent, bon, loyal, c'est un homme de morale. Il est vraiment touchant. Suivre ses états d'âme et tout son cheminement durant toute la lecture a été vraiment plaisant. 

    Puis on à , Kim, qui est une collègue et amie d'Amine. C'est une femme douce, gentille, attentionnée, loyale, à l'écoute, généreuse. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Elle va tout faire pour venir en aide à son ami et pour l'aider à remonter la pente. 

    Il y a aussi Naveed  qui est un ami très proche d'Amine. C'est un policier qui cherche la justice. C'est un homme de valeur mais aussi très attentionné et bon avec son ami. 



   On a aussi quelques personnages secondairescomme par exemple Abdel qui au fur et a mesure prend une place importante dans le roman, ou bien encore l'imam Cheikh Marwan. 


L'histoire:

     Quand l'histoire commence, on découvre Amine un jeune chirurgien d'origine arabe qui exerce à Tel-Aviv. Il est en pleine opération, il essaie coûte que coûte de sauver les victimes d'un attentat dévastateur a la bombe. 

Après une soirée épuisante de chirurgie il rentre chez lui, mais quand il rentre un terrible appel le plonge dans un véritable cauchemar. Son ami Naveed lui demande de venir identifier le corps de la kamikaze qui se trouve être Sihem la femme d'Amine. 

Le jeune médecin anéanti par la nouvelle refuse de croire que sa femme est pu se donner la mort, provoquant celles d'innocents pour défendre une cause qu'elle n'avait jamais défendu auparavant. L'homme va alors se lancer dans une quête pour la vérité. Il va aller à la rencontre de la vérité et essayer de comprendre comment, pourquoi et à cause de qui sa femme a commis cette acte abominable. Mais Amine risque-t-il sa vie au nom de la vérité ? Et si toute vérité n'était pas bonne à savoir ? 

En bref, nous avons ici une histoire originale, touchante et pleine de sentiments. Même si il y avait pour moi quelques répétitions dans le cheminement d'Amine, voir toute son évolution face à cette nouvelle est vraiment intéressent, et montre aussi que le terrorisme peu bousiller la vie de la famille des kamikazes qui peuvent tomber de très haut en découvrant l'abominable vérité, le véritable visage de personnes qu'ils aimaient. 


L'auteur:

   J'ai trouvé la plume de Yasmina Kafra agréable à lire bien que un peu lourde. Je l'ai trouvé fluide et surtout très complète. Même si j'aurais aimé qu'elle rentre encore plus dans les sentiments d'Amine l'auteur a su me faire ressentir les émotions durant ma lecture. 


Conclusion :

Je vous  le conseille, j’ai passé un très bon moment de lecture et surtout j'ai été pas mal touchée par ma lecture. J'ai, dans l'ensemble malgré quelques petits points négatifs, tout aimé dans ce livre, l'histoire, les personnages ou encore la plume de Yasmina Kadra. 

Les personnages sont assez nuancés pour moi surtout ils évoluent beaucoup tout au long du roman. Ils sont très attachants et même si parfois je n'étais pas en accord avec eux j'arrivais tout de même à comprendre leur réactions et leurs sentiments. 

L'histoire est très originale. Ici presque aucune action, c'est plutôt une histoire de sentiments. Une quête de vérité. La reconstruction d'un homme après que tout son monde soit tombé en ruine. Une façon bien originale d'aborder un thème fort et poignant. 

Citation :
《 - Il n’y a que deux extrêmes dans la folie des hommes. L’instant où l’on prend conscience de son impuissance, et celui où l’on prend conscience de la vulnérabilité des autres. Il s'agit d’assumer sa folie docteur, ou de la subir》