vendredi 23 novembre 2018

Bianca de loulou Robert

Auteur: loulou Robert  
Maison d'édition:  julliard 
Genre:   contemporain     
Prix: 19.00€
Pages:  306
Date d'édition: 2016




Résumé 

Parce qu'elle devrait manger davantage et n'aurait pas dû s'ouvrir les veines à un si jeune âge, Bianca est admise dans l'unité psychiatrique pour adolescents de sa ville natale. Bianca ne s'élève pas contre cette décision. Elle ne se révolte pas. Même si elle ne voit pas en quoi le fait d'être enfermée et soumise à de multiples interdits peut atténuer la souffrance qui la détruit, Bianca se tait, obéit et regarde. Elle observe le monde chaotique qui l'entoure. Tous, médecins, soignants, patients et familles ont l'air si fragiles, si démunis... Aucun remède ne semble exister, aucune lumière ne paraît capable d'éclairer ce lieu opaque ou Bianca a le sentiment effrayant de s'être enfermée toute seule.
Et pourtant...








Ce livre traîné depuis un moment dans ma pal. Je sais pas pourquoi je repoussais toujours la lecture. Mais je me suis enfin décidé à le lire. 


14/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   Pour ma part, j'ai plutôt bien aimé ce roman. Mais ce n’était pas non plus le roman de l'année.  C'est un beau roman certes. Il est plaisant à lire. Mais pour ma part, j'ai trouvé que l'anorexie qui est quand même censée être un des sujets principaux du roman n'était pas assez bien développée. Mais bianca reste une jolie lecture émouvante douce et pleine de bon sens. 



Qui sont les personnages 

   
Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire. J'ai bien aimé suivre ce groupe d’adolescents torturés.  J'ai trouvé intéressant de voir aussi les personnages même si selon moi, ils n’étaient pas assez présents et développés. 

   Bianca est le personnage principal de ce roman. Une jeune fille anorexique et suicidaire. Elle est très renfermée sur elle-même et a du mal à trouver sa place dans la société. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé. J'ai apprécié que l’on découvre aussi ses parents et son petit frère même si j'aurais aimé les voir un peu plus présents. 

   On découvre également les autres jeunes qui partagent son unité à l'hôpital psychiatrique. Ils sont tous différents avec une problématiques tous différente. J'aurais aimé que ceux-ci soient aussi un peu plus développés car il sont quand même importants dans cette histoire. 

    Le personnage de jeff est aussi très intéressant. Ce vieil homme est touchant et plaisant à suivre. J'ai aimé aussi découvrir tout le personnel soignant. 



Quelle est l'histoire de ce livre?


   L'histoire de ce roman est originale et très agréable à lire. Même si je pense qu’elle aurait pu être un peu plus développée. En effet, je déplore par moments un manque de profondeur dans cette histoire, comme par exemple sur le suicide ou encore l'anorexie qui sont censés être deux des principaux sujets de ce roman.  J'ai aussi trouvé d'autres moments ;inutiles;. 

    Bianca est une jeune adolescente mal dans sa peau. Anorexique, perdue et en complète crise d'identité, elle décide de mettre fin à ses jours. Heureusement ou malheureusement pour elle, cela a échoué. Elle se retrouve alors en hôpital psychiatrique. 

   On suit tout au long du roman le quotidien de cette jeune fille et de ses compagnons d'hôpital, ainsi que le personnel soignant. Amour, amitié, questionnements, interrogations, recherche d’identité, guérison, sont le coeur de cette histoire. 



La plume de loulou Robert 
 ça donne quoi? 


   J'ai trouvé la plume de Loulou Robert plutôt fluide et poétique. Elle arrive assez bien à faire ressentir les émotions. Dans l'ensemble, j'ai assez bien aimé sa plume, mais ce n’est tout de même pas un coup de coeur. 




En conclusion Bianca 
  ça donne quoi? 



Dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce roman. J'ai passé un bon moment de lecture, c'était plaisant et agréable à lire, plein d'émotions, de bon sens et de justesse. Cependant, j'ai regretté un petit manque de profondeur, que ce soit pour les personnages ou encore l'histoire en elle-même. Par exemple, j'ai trouvé que le sujet de l'anorexie ou encore du suicide qui sont quand même les sujets principaux, n'étaient pas assez bien développés, et au contraire de ça, j'ai trouvé certains passage ennuyeux et inutiles. Cependant, l'histoire reste plaisante à lire et intéressante. J’ai aimé les personnages malgré un manque de profondeur de ceux-ci. La plume est poétique et belle. Une bonne lecture mais qui ne restera sans doute pas gravée à jamais dans ma mémoire. Je vous la conseille tout de même, car elle peut plaire plus à d'autres personnes que moi.


Citation 

Aux Primevères, l’unité psychiatrique pour adolescents de l’hôpital de ma ville, ils pensent que ce n’est pas normal de vouloir mourir à seize ans. Alors ils nous font faire de l’équitation, de la pâtisserie, du théâtre. Comme si monter sur un poney pouvait résoudre quoi que ce soit.
Le premier jour est le pire, parce qu’on se rend compte que rien ne va plus, parce qu’on a peur, parce qu’on ne sait plus, parce qu’on est seul. Les infirmiers posent toutes sortes de questions : « À quel lycée tu vas ? « , « Qu’est-ce que tu aimes faire de tes journées ? « , « Comment tu te sens ? « . Des questions à la con auxquelles on ne peut pas répondre.
On peut mentir en souriant ou oser dire la vérité. Dire que rien ne va, que le lycée on le hait et qu’à force d’aller mal on a oublié ce que l’on aimait faire. Rares sont ceux qui osent dire la vérité.

jeudi 15 novembre 2018

P'tit gros de Benoît Grelaud

Auteur: Benoît Grelaud   
Maison d'édition:  fleurus  
Genre:   contemporain     
Prix: 15.90€
Pages:  365
Date d'édition: 2018




Résumé 

Axel est un garçon en surpoids. Au collège, un groupe de jeunes profite de sa solitude pour le harceler. Axel trouve refuge dans les livres et les jeux-vidéos, mais bientôt, son mal-être croissant manque de lui faire commettre l'irréparable. Il faudra alors toute l'attention de sa famille, de son amour Lily, et surtout de Tony son grand frère, pour lui faire prendre conscience qu'il est digne d'être aimé et que la vie lui tend les bras. Un jour, Tony se met dans l'idée de lui apprendre la boxe. Axel accroche... Et si c'était ça, la solution pour lui donner confiance en lui ?Un roman bouleversant, où l'on suit le combat d'un garçon mal dans sa peau pour se libérer du regard des autres, du collège aux Jeux Olympiques.








J'avais très envie de lire ce livre. Quand j'ai vue l'auteur a Saint-Maure en poche je n'ai pas hésiter a l'acheter


15/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   Pour ma part, j'ai adoré ce roman. Dans l'ensemble, c'est un excellent roman jeunesse. Il se lit rapidement et facilement. J'ai été prise dans l'histoire et surtout très touchée. Ce roman a su me provoquer quelques émotions et je trouve qu'il devrait être mis en avant. Il mérite d'être plus connu car il fait passer un très beau message. 



Qui sont les personnages 

   
Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire. Ils sortent un peu des cases. Ils sont particulièrement attachants et touchants. Si je peux reprocher juste une seule chose qui m’a tout de même perturbée un peu, c'est qu’ils nous sont présentés comme des adolescents mais ils sont très en avance sur leur âge, ce qui floute peut-être être un peu leur personnalité. 

   Axel est un personnage super fort. C'est un jeune garçon touchant. On ressent son mal-être au début du livre, ainsi que sa souffrance, ses craintes et sa honte. J'ai adoré le voir évoluer au fil des années. Il est très touchant. 

   Tony, son frère, a un caractère très opposé à Axel. Mais il est tout aussi attachant que son frère. Je l’ai  trouvé très fort, de caractère combatif et sûr de lui. Il est très protecteur avec son frère et sa mère, même si parfois il est dur, même voire injuste avec eux. 

    J'aurais aimé voir un peu plus la mère des deux jeunes garçons, qui pourtant a une place importante pour eux. On découvre aussi Julie, une jeune fille adorable et très intéressante à suivre. 



Quelle est l'histoire de ce livre?


   L'histoire de ce roman est originale et très agréable à lire. Cette histoire sonne malheureusement tellement vraie. Elle est parfois dure mais à d'autres moments très tendre. Par moments, c'est très émouvant et j'ai apprécié suivre Axel durant son adolescence et surtout le voir grandir et évoluer. 

    Axel est un jeune garçon mal dans sa peau. Suite à la séparation de ses parents, l'adolescent se réfugie dans la nourriture et prend beaucoup de poids. Il deviens le "petit gros" de l'école et subit au quotidien les brimades de ses camarades. Cela lui pèse vraiment sur le moral et sur sa vie. A cause de cela, il a très peu confiance en lui, se renferme sur lui-même et mange encore plus. C’est un cercle sans fin. Sa seule échappatoire, écrire à Xavier, son journal intime. 


   Mais à force de subir les moqueries, les coups, les injures de ses camarades, le jeune homme ne le supporte plus. Mais Axel va découvrir grâce à Julie le pouvoir de l'amitié. Il n’est enfin plus seul au monde. Son frère Tony veut l'aider à s’en sortir et va lui faire découvrir la boxe. Et si le sport était son salut ? Et si cela allait l'aider à prendre confiance en lui. On va suivre Axel durant son adolescence, on le voit grandir et évoluér au fil des années.



La plume de Benoît Grelaud  
 ça donne quoi? 


   J'ai trouvé la plume de Benoît Grelaud très agréable à lire. J'ai apprécié retrouver une plume très mature dans un livre jeunesse. Il arrive parfaitement à faire ressentir les émotions au lecteur. Le seul bémol pour moi dans son écriture, ce sont les dialogues peu crédibles par moments, par rapport à l'âge des personnages. 




En conclusion p'tit gros  
  ça donne quoi? 



Dans l'ensemble, je vous recommande vraiment ce roman qui mérite d'être plus connu. J'ai passé un super moment de lecture. Je trouve que ce livre fait passer un très beau message: celui de ne jamais baisser les bras et de toujours se battre. Il traite aussi avec beaucoup de justesse et d'émotions le harcèlement scolaire, le manque de confiance en soi, la grosophobie et l'amitié. 
J'ai aimé aussi que le sport ait une grande place dans ce roman. Les personnages sont forts, bien travaillés et attachants. Ils évoluent au fil des pages et donc des années qui passent. La plume de l'auteur est très mature et surtout agréable à lire. Le seul bémol pour moi, ce sont les dialogues qui pour moi ne sont pas toujours réalistes et en adéquation avec l’âge des personnages. Mais dans l'ensemble, c'est un excellent livre, qui mérite d'être lu rien que pour son message. 



Citation 



De nouveau seul dans son antre, Axel s'écroule sur son bureau et pleure toutes les larmes de son corps. Au bout de longues minutes, complètement abattu, il ouvre son carnet intime à qui il a donné le prénom de Xavier. Camarade imaginaire, à défaut d’avoir de vrais amis. Il saisit un stylo et, tout en essuyant les larmes qui mouillent sa lèvre supérieur, il commence à écrire.

dimanche 11 novembre 2018

Des images et des mots a silent voice (intégral)

Auteur: Yoshitoki Oima  
Illustrateur: Yoshitoki Oima  
Maison d'édition:  ki-oon
Genre: manga shônen 
Prix: 1 tome (6.60) 
Pages:  1 tome (~200) 
Date d'édition: 2015/201



Résumé 


Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. 




18/20 


Avis:

 Je vous donne mon avis global sur la saga entière du manga a silent voice. C. J'ai adoré cette saga de manga : elle comporte 7 tomes 
et malgré quelques longueurs et répétitions, c'est une très bonne saga. J'ai aimé l'originalité et le message que passe ce manga. Il est agréable à lire et très prenant. 






Les personnages

   Bien qu'ils soient dans l'ensemble assez caricaturés, j'ai adoré les personnages de ce manga. Cette petite Shoko était très attachante et touchante, sa force de caractère, sa gentillesse et son envie de se faire aimer. Shoya est le personnage que j'ai le plus aimé voir évoluer, il grandit et évolue vraiment dans ce manga. J'ai aimé tous les autres personnages que l'on croise au fil des pages. Pour moi cet ensemble de personnages représente très bien ce que l'on peut retrouver dans un lycée. 




L'histoire


    
J'ai adoré l'histoire de ce manga. Le côté handicapé et harcèlement scolaire est bien traité avec justesse et intelligence. Mais j'ai encore plus aimé l'autre part du roman. J'ai aimé que l'auteur nous emmène dans une histoire de rédemption, de pardon et de vengeance. 


    Au début on suit la jeune Shoko, une jeune fille sourde. Elle arrive dans une nouvelle école primaire, elle espère de tout son cœur réussir à s'intégrer, et se faire des amis. Mais tout ne vas pas être simple, la jeune fille vas subir des brimades et du harcèlement scolaire. Sa différence crée un fossé avec ses camarades. 


   Jusqu'au jour où la jeune fille change d'école car elle ne peux plus supporter cela. A partir de la Shoya qui était le meneur de la bande d'harceleur deviens le harcelé. 


     Quelques années plus tard, Shoya ne s'est jamais pardonné d'avoir fais subir tant de choses à Shoko. Il s'est enfermé dans une prison de silence et de solitude.  Il décide de la retrouver et de tout faire pour que la jeune fille le pardonne. Une histoire forte, pleine d'émotions. 




Parlons de l'auteur, 

   Yoshitoki Oima a une plume et un coup de crayon très intéressants. J'ai trouvé ses dessins à la fois tendre et dur, beaucoup d'émotions en ressortent. La plume est fluide et agréable à lire. 




 conclusion


Pour moi, a silent voice est une excellente saga de manga que je vous recommande vivement. J'ai trouvé très intéressant la manière dont le thème du handicapé et du harcèlement a étais traité. Pour moi il a été traité à merveille, mais ce que j'ai préféré c'est surtout le retour de flamme, le harceleur devenu harcelé, qui essaie de trouve la paix et le pardon. Une très bonne histoire dans l'ensemble malgré quelques longueurs et répétitions. C'est plein d'émotions et très prenant. Les personnages sont certes clichés mais ils n'en restent pas moins attachants, touchants, et bien travaillés, avec une super évolution au fil des tomes. La plume et les dessins sont super agréables à lire et regarder. Donc je vous recommande vivement cette saga qui passe un très beau message pour moi


lundi 5 novembre 2018

Belle époque de Elizabeth Ross

Auteur: Elizabeth Ross
Maison d'édition:  France loisir/Robert laffont 
Genre:   historique    
Prix: 14.00€
Pages:  414
Date d'édition: 2013 




Résumé 

Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule...





J'avais trouvé ce roman d'occasion. Je l'avais acheté car sa couverture m'avait attirée dans un premier temps, puis le résumé m'a aussi plu. 


15/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   Pour ma part, j'ai bien aimé ce roman. Dans l'ensemble c'est un bon roman. Il se lit rapidement et facilement. J'ai été prise dans l'histoire et j'avais envie de connaître la suite. Ce roman a su me provoquer quelques émotions et surtout j'ai adoré être plongée dans les années 1800. 



Qui sont les personnages 

Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire. Ils sortent un peu des cases et ne sont pas complètement caricaturaux. Ils sont principalement attachants et touchants. Certains sont détestables mais cela fait leur force. 

   Maud est le personnage principal de cet ouvrage, une jeune femme forte, curieuse, intelligente et pleine de ressources. La vie n'a pas toujours été simple pour elle mais elle a toujours essayé de se battre pour s'en sortir et rebondir. J'ai vraiment apprécié son caractère. 


   Isabelle et sa mère sont les deux autres personnages clefs de cette histoire. Isabelle est une jeune femme en avance sur son temps j'ai aimé son côté libre, indépendant mais aussi son peu de confiance en elle ce qui la rend touchante. Sa mère quant à elle est le stéréotype de la femme de bonne famille de l'époque, elle est vraiment détestable. 


    Dans cette aventure on découvre d'autre personne tout aussi intéressants comme Paul, ou bien encore Marie-Jo, Durrendeau et meme d'autres personnages qui apportent du plus au roman. 


Quelle est l'histoire de ce livre? 

   
L'histoire de ce roman est originale et agréable à lire. On se retrouve dans le monde des mondanités d'un paris des années 1800. J'ai été transportée dans ce milieu même si j'aurais aimé un petit peu plus de détails et d'immersion. 



    Nous somme en 1889. Maud vient de s'enfuir de Bretagne après le décès de sa mère. Son père voulait la marier de force. Elle se rend à Paris. Mais la bas la vie est rude et chère, pour survivre elle va accepter un job ingrat : être un repoussoir. Le but est d'utiliser sa laideur pour mettre en avant la beauté de leur riche cliente. 

   Maud a beaucoup de chance, une femme la choisit pour être le repoussoir de sa fille Isabelle qui ignore tout de cette magouille. A partir de ce moment on suit les deux jeunes femmes dans la saison de modernité. 



La plume de Elizabeth Ross ça donne quoi? 


   J'ai trouvé la plume de Elizabeth ross agréable à lire. Très (trop?) simple et fluide. Je déplore cependant légèrement le manque de profondeur ou de descriptions par moments pour être plus plongés dans cet univers et cette époque. 




En conclusion belle époque  ça donne quoi? 


Dans l'ensemble je vous recommande ce roman. J'ai passé un moment de lecture agréable. J'ai aimé être plongée dans le monde des mondanités et dans ce paris du 19eme même si j'aurais aimé un peu plus de description et de profondeur pour être totalement dans l'univers du roman. Cependant c'est une bonne adaptation de la nouvelle de Zola. L'histoire est agréable originale et intéressante à suivre même si de nouveau j'ai trouvé un léger manque de profondeur par moment. Les personnages sont pour certains caricaturaux pour d'autre bien travaillés mais ils sont dans l'ensemble tous intéressants à suivre. La plume bien que très simple est agréable à lire. Pour conclure c'est un bon livre dans l'ensemble même s'il aurait pu être un petit peu plus abouti. Par contre il fait passer un beau message sur le physique et la beauté. 




Citation 




— Le repoussoir, c’est vieux comme le monde, explique-t-elle en m’entraînant dans la foule des chalands. Les belles dames de la cour d’Espagne, dans l’ancien temps, se baladaient avec un signe au bras, mais le but était le même. En fait il faudrait applaudir Durandeau car il a eu le culot de monter sa petite affaire et de s’engraisser là-dessus, même si c’est le plus gros faignant que la terre ait jamais porté.

vendredi 2 novembre 2018

Marche ou crève de Stephen King


Auteur: Stephen King 
Maison d'édition:  le livre de poche 
Genre:   horreur    
Prix: 7,60€
Pages:  379
Date d'édition: 1989 


Résumé 

Ce n'est pas une question de force physique, et c'est là que je me suis trompé en m'engageant . Si c'était ça, nous aurions tous une bonne chance. "
Ainsi Mc Vries définit-il l'horrible marathon auquel il participe ; marcher le plus longtemps possible, sans jamais s'arrêter, en respectant des cadences. Fautes de quoi, les concurrents de cette longue "longue marche" sont abattus d'une balle dans la tête.
Des cent concurrents au départ, il ne restera qu'un seul à l'arrivée qui aura, pour prix de son exploit, la possibilité de posséder tout ce qu'il désire. S'il désire encore quelque chose...





Tout les ans, j'aime bien me faire au minimum un Stephen King. Cette année, je me suis penchée sur celui-ci que j'avais très envie de découvrir, car j'avais vu énormément de retours positifs. 

19/20

Ce que j'en ai pensé : 


   Pour ma part, j'ai adoré ce livre. C'était un coup de coeur. 

    Du grand Stephen King comme je l'aime.  Je n'ai été déçue par aucune chose dans ce roman. Je ne suis peut-être pas très très objective car je suis une grande fan de King, mais bon. Pour moi, il a encore su créer un roman exceptionnel, prenant, avec une très bonne critique de la société 

Qui sont les personnages ? 


    Personnellement, j'ai énormément aimé  les personnages de ce roman. Ils sont tellement forts et bien  travaillés. Ils ont une dimension psychologique énorme tellement King manie a merveille l'art de travailler la psychologie de ses personnages. 

   Je ne vais pas vous parler de chaque personnage de cette histoire car je pense que cela gâcherait le plaisir de lecture. En effet, pour moi une grosse partie de ce roman repose sur les personnages et leur découverte petit à petit. Leur évolution ainsi que leur profondeur psycologique est très intéressante à découvrir par vous-même. 


    Je vais juste vous dire qu'on suit un groupe de jeunes garçons en pleine marche. Ils n'ont pas le choix et essaient de se battre entre leur peur et leur envie de vivre. Rien n’est simple pour eux mais ils vont former un groupe solide et attachant. 



Quelle est l'histoire de ce livre? 

    L'histoire de ce livre est juste exceptionnelle. Elle est prenante, captivante et intense. Dans ce roman, on ressent énormément d'émotions. J’avais absolument envie de connaître la suite. J'ai été surprise au fil des pages par la tournure qu'on prit les choses et par l'unité de ce groupe. 


    Nous suivons principalement Garraty, un jeune homme qui va participer à la longue marche. La longue marche est une épreuve qui a lieu tous les ans et qui réunit 100 jeunes hommes. 

   Le but de cette longue marche est d'être le dernier debout. En effet, les participants n’ont aucunement le droit de descendre en dessous d’une certaine vitesse sous la peine de recevoir un avertissement. Au bout de 3 avertissements, la personne est tout simplement tuée. Leur seule chance de survivre est d'être le dernier debout dans cette marche. 


    Tout le long du roman, j'ai eu l'impression d'être au milieu d’eux dans cette marche, de courir avec eux, de braver la souffrance et les messages de mon corps, la fatigue, la douleur, la peur. Je frissonne avec eux à chaque fois qu'une personne avait ces avertissements. J’étais totalement prise avec eux dans cette course pour survivre. 


    Mais pour moi ce n’est pas seulement ça, marche ou crève. C'est aussi une critique cinglante de la société et surtout de la télé réalité. Mais aussi de la nature humaine, dans ses bons côtés comme dans ses mauvais. C'est beau, c'est fort et tellement réaliste. J'ai été très surprise de voir la complicité et l'amitié qui se lie entre les concurrents alors que leur but a tous est d'être le dernier debout. 

La plume de Stephen King, ça donne quoi? 

   Je ne suis pas du tout objective quant à la plume de Stephen King. Forcément pour moi, c'est une plume forte, intelligente, belle, efficace. Mais King, pour moi, est fort essentiellement pour faire passer des messages derrière ses histoires et des émotions. 


En conclusion, marche ou crève, ça donne quoi? 

C'était un énorme coup de coeur une nouvelle fois avec un Stephen King. Bon, il faut dire que je suis vraiment fan de l'auteur. Mais marche ou creve est un excellent roman. L'histoire est immersive, prenante, palpitante, forte et pleine de bon sens. J'ai adoré suivre ce groupe de jeunes hommes durant cette marche interminable contre la mort. On ressent la peur, la douleur, la haine, la honte, la détresse, l'espoir avec eux. Les personnages sont le plus intéressant a suivre avec une énorme profondeur psycologique. Mais marche ou creve, c'est aussi une lecture qui m’a laissée à bout de souffle. C'était dur, fort et pleins d'émotions. Mais derrière cette histoire se cache une réelle critique de la société et fait passer de réels messages sur l'entraide, l'amitié. Mais aussi une critique que l’on pourrait apparenter a la télé réalité de nos jours, la curiosité malsaine de suivre des jeunes gens au quotidien. Ce roman était une vraie claque pour moi.


Citation 



C'était dans le règlement. On vous donnait trois avertissements. La quatrième fois qu'on passait au-dessous des 6,5 à l'heure on était... Eh bien, on était éliminé de la Marche."