dimanche 11 novembre 2018

Des images et des mots a silent voice (intégral)

Auteur: Yoshitoki Oima  
Illustrateur: Yoshitoki Oima  
Maison d'édition:  ki-oon
Genre: manga shônen 
Prix: 1 tome (6.60) 
Pages:  1 tome (~200) 
Date d'édition: 2015/201



Résumé 


Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. 




18/20 


Avis:

 Je vous donne mon avis global sur la saga entière du manga a silent voice. C. J'ai adoré cette saga de manga : elle comporte 7 tomes 
et malgré quelques longueurs et répétitions, c'est une très bonne saga. J'ai aimé l'originalité et le message que passe ce manga. Il est agréable à lire et très prenant. 






Les personnages

   Bien qu'ils soient dans l'ensemble assez caricaturés, j'ai adoré les personnages de ce manga. Cette petite Shoko était très attachante et touchante, sa force de caractère, sa gentillesse et son envie de se faire aimer. Shoya est le personnage que j'ai le plus aimé voir évoluer, il grandit et évolue vraiment dans ce manga. J'ai aimé tous les autres personnages que l'on croise au fil des pages. Pour moi cet ensemble de personnages représente très bien ce que l'on peut retrouver dans un lycée. 




L'histoire


    
J'ai adoré l'histoire de ce manga. Le côté handicapé et harcèlement scolaire est bien traité avec justesse et intelligence. Mais j'ai encore plus aimé l'autre part du roman. J'ai aimé que l'auteur nous emmène dans une histoire de rédemption, de pardon et de vengeance. 


    Au début on suit la jeune Shoko, une jeune fille sourde. Elle arrive dans une nouvelle école primaire, elle espère de tout son cœur réussir à s'intégrer, et se faire des amis. Mais tout ne vas pas être simple, la jeune fille vas subir des brimades et du harcèlement scolaire. Sa différence crée un fossé avec ses camarades. 


   Jusqu'au jour où la jeune fille change d'école car elle ne peux plus supporter cela. A partir de la Shoya qui était le meneur de la bande d'harceleur deviens le harcelé. 


     Quelques années plus tard, Shoya ne s'est jamais pardonné d'avoir fais subir tant de choses à Shoko. Il s'est enfermé dans une prison de silence et de solitude.  Il décide de la retrouver et de tout faire pour que la jeune fille le pardonne. Une histoire forte, pleine d'émotions. 




Parlons de l'auteur, 

   Yoshitoki Oima a une plume et un coup de crayon très intéressants. J'ai trouvé ses dessins à la fois tendre et dur, beaucoup d'émotions en ressortent. La plume est fluide et agréable à lire. 




 conclusion


Pour moi, a silent voice est une excellente saga de manga que je vous recommande vivement. J'ai trouvé très intéressant la manière dont le thème du handicapé et du harcèlement a étais traité. Pour moi il a été traité à merveille, mais ce que j'ai préféré c'est surtout le retour de flamme, le harceleur devenu harcelé, qui essaie de trouve la paix et le pardon. Une très bonne histoire dans l'ensemble malgré quelques longueurs et répétitions. C'est plein d'émotions et très prenant. Les personnages sont certes clichés mais ils n'en restent pas moins attachants, touchants, et bien travaillés, avec une super évolution au fil des tomes. La plume et les dessins sont super agréables à lire et regarder. Donc je vous recommande vivement cette saga qui passe un très beau message pour moi


lundi 5 novembre 2018

Belle époque de Elizabeth Ross

Auteur: Elizabeth Ross
Maison d'édition:  France loisir/Robert laffont 
Genre:   historique    
Prix: 14.00€
Pages:  414
Date d'édition: 2013 




Résumé 

Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule...





J'avais trouvé ce roman d'occasion. Je l'avais acheté car sa couverture m'avait attirée dans un premier temps, puis le résumé m'a aussi plu. 


15/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   Pour ma part, j'ai bien aimé ce roman. Dans l'ensemble c'est un bon roman. Il se lit rapidement et facilement. J'ai été prise dans l'histoire et j'avais envie de connaître la suite. Ce roman a su me provoquer quelques émotions et surtout j'ai adoré être plongée dans les années 1800. 



Qui sont les personnages 

Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire. Ils sortent un peu des cases et ne sont pas complètement caricaturaux. Ils sont principalement attachants et touchants. Certains sont détestables mais cela fait leur force. 

   Maud est le personnage principal de cet ouvrage, une jeune femme forte, curieuse, intelligente et pleine de ressources. La vie n'a pas toujours été simple pour elle mais elle a toujours essayé de se battre pour s'en sortir et rebondir. J'ai vraiment apprécié son caractère. 


   Isabelle et sa mère sont les deux autres personnages clefs de cette histoire. Isabelle est une jeune femme en avance sur son temps j'ai aimé son côté libre, indépendant mais aussi son peu de confiance en elle ce qui la rend touchante. Sa mère quant à elle est le stéréotype de la femme de bonne famille de l'époque, elle est vraiment détestable. 


    Dans cette aventure on découvre d'autre personne tout aussi intéressants comme Paul, ou bien encore Marie-Jo, Durrendeau et meme d'autres personnages qui apportent du plus au roman. 


Quelle est l'histoire de ce livre? 

   
L'histoire de ce roman est originale et agréable à lire. On se retrouve dans le monde des mondanités d'un paris des années 1800. J'ai été transportée dans ce milieu même si j'aurais aimé un petit peu plus de détails et d'immersion. 



    Nous somme en 1889. Maud vient de s'enfuir de Bretagne après le décès de sa mère. Son père voulait la marier de force. Elle se rend à Paris. Mais la bas la vie est rude et chère, pour survivre elle va accepter un job ingrat : être un repoussoir. Le but est d'utiliser sa laideur pour mettre en avant la beauté de leur riche cliente. 

   Maud a beaucoup de chance, une femme la choisit pour être le repoussoir de sa fille Isabelle qui ignore tout de cette magouille. A partir de ce moment on suit les deux jeunes femmes dans la saison de modernité. 



La plume de Elizabeth Ross ça donne quoi? 


   J'ai trouvé la plume de Elizabeth ross agréable à lire. Très (trop?) simple et fluide. Je déplore cependant légèrement le manque de profondeur ou de descriptions par moments pour être plus plongés dans cet univers et cette époque. 




En conclusion belle époque  ça donne quoi? 


Dans l'ensemble je vous recommande ce roman. J'ai passé un moment de lecture agréable. J'ai aimé être plongée dans le monde des mondanités et dans ce paris du 19eme même si j'aurais aimé un peu plus de description et de profondeur pour être totalement dans l'univers du roman. Cependant c'est une bonne adaptation de la nouvelle de Zola. L'histoire est agréable originale et intéressante à suivre même si de nouveau j'ai trouvé un léger manque de profondeur par moment. Les personnages sont pour certains caricaturaux pour d'autre bien travaillés mais ils sont dans l'ensemble tous intéressants à suivre. La plume bien que très simple est agréable à lire. Pour conclure c'est un bon livre dans l'ensemble même s'il aurait pu être un petit peu plus abouti. Par contre il fait passer un beau message sur le physique et la beauté. 




Citation 




— Le repoussoir, c’est vieux comme le monde, explique-t-elle en m’entraînant dans la foule des chalands. Les belles dames de la cour d’Espagne, dans l’ancien temps, se baladaient avec un signe au bras, mais le but était le même. En fait il faudrait applaudir Durandeau car il a eu le culot de monter sa petite affaire et de s’engraisser là-dessus, même si c’est le plus gros faignant que la terre ait jamais porté.

vendredi 2 novembre 2018

Marche ou crève de Stephen King


Auteur: Stephen King 
Maison d'édition:  le livre de poche 
Genre:   horreur    
Prix: 7,60€
Pages:  379
Date d'édition: 1989 


Résumé 

Ce n'est pas une question de force physique, et c'est là que je me suis trompé en m'engageant . Si c'était ça, nous aurions tous une bonne chance. "
Ainsi Mc Vries définit-il l'horrible marathon auquel il participe ; marcher le plus longtemps possible, sans jamais s'arrêter, en respectant des cadences. Fautes de quoi, les concurrents de cette longue "longue marche" sont abattus d'une balle dans la tête.
Des cent concurrents au départ, il ne restera qu'un seul à l'arrivée qui aura, pour prix de son exploit, la possibilité de posséder tout ce qu'il désire. S'il désire encore quelque chose...





Tout les ans, j'aime bien me faire au minimum un Stephen King. Cette année, je me suis penchée sur celui-ci que j'avais très envie de découvrir, car j'avais vu énormément de retours positifs. 

19/20

Ce que j'en ai pensé : 


   Pour ma part, j'ai adoré ce livre. C'était un coup de coeur. 

    Du grand Stephen King comme je l'aime.  Je n'ai été déçue par aucune chose dans ce roman. Je ne suis peut-être pas très très objective car je suis une grande fan de King, mais bon. Pour moi, il a encore su créer un roman exceptionnel, prenant, avec une très bonne critique de la société 

Qui sont les personnages ? 


    Personnellement, j'ai énormément aimé  les personnages de ce roman. Ils sont tellement forts et bien  travaillés. Ils ont une dimension psychologique énorme tellement King manie a merveille l'art de travailler la psychologie de ses personnages. 

   Je ne vais pas vous parler de chaque personnage de cette histoire car je pense que cela gâcherait le plaisir de lecture. En effet, pour moi une grosse partie de ce roman repose sur les personnages et leur découverte petit à petit. Leur évolution ainsi que leur profondeur psycologique est très intéressante à découvrir par vous-même. 


    Je vais juste vous dire qu'on suit un groupe de jeunes garçons en pleine marche. Ils n'ont pas le choix et essaient de se battre entre leur peur et leur envie de vivre. Rien n’est simple pour eux mais ils vont former un groupe solide et attachant. 



Quelle est l'histoire de ce livre? 

    L'histoire de ce livre est juste exceptionnelle. Elle est prenante, captivante et intense. Dans ce roman, on ressent énormément d'émotions. J’avais absolument envie de connaître la suite. J'ai été surprise au fil des pages par la tournure qu'on prit les choses et par l'unité de ce groupe. 


    Nous suivons principalement Garraty, un jeune homme qui va participer à la longue marche. La longue marche est une épreuve qui a lieu tous les ans et qui réunit 100 jeunes hommes. 

   Le but de cette longue marche est d'être le dernier debout. En effet, les participants n’ont aucunement le droit de descendre en dessous d’une certaine vitesse sous la peine de recevoir un avertissement. Au bout de 3 avertissements, la personne est tout simplement tuée. Leur seule chance de survivre est d'être le dernier debout dans cette marche. 


    Tout le long du roman, j'ai eu l'impression d'être au milieu d’eux dans cette marche, de courir avec eux, de braver la souffrance et les messages de mon corps, la fatigue, la douleur, la peur. Je frissonne avec eux à chaque fois qu'une personne avait ces avertissements. J’étais totalement prise avec eux dans cette course pour survivre. 


    Mais pour moi ce n’est pas seulement ça, marche ou crève. C'est aussi une critique cinglante de la société et surtout de la télé réalité. Mais aussi de la nature humaine, dans ses bons côtés comme dans ses mauvais. C'est beau, c'est fort et tellement réaliste. J'ai été très surprise de voir la complicité et l'amitié qui se lie entre les concurrents alors que leur but a tous est d'être le dernier debout. 

La plume de Stephen King, ça donne quoi? 

   Je ne suis pas du tout objective quant à la plume de Stephen King. Forcément pour moi, c'est une plume forte, intelligente, belle, efficace. Mais King, pour moi, est fort essentiellement pour faire passer des messages derrière ses histoires et des émotions. 


En conclusion, marche ou crève, ça donne quoi? 

C'était un énorme coup de coeur une nouvelle fois avec un Stephen King. Bon, il faut dire que je suis vraiment fan de l'auteur. Mais marche ou creve est un excellent roman. L'histoire est immersive, prenante, palpitante, forte et pleine de bon sens. J'ai adoré suivre ce groupe de jeunes hommes durant cette marche interminable contre la mort. On ressent la peur, la douleur, la haine, la honte, la détresse, l'espoir avec eux. Les personnages sont le plus intéressant a suivre avec une énorme profondeur psycologique. Mais marche ou creve, c'est aussi une lecture qui m’a laissée à bout de souffle. C'était dur, fort et pleins d'émotions. Mais derrière cette histoire se cache une réelle critique de la société et fait passer de réels messages sur l'entraide, l'amitié. Mais aussi une critique que l’on pourrait apparenter a la télé réalité de nos jours, la curiosité malsaine de suivre des jeunes gens au quotidien. Ce roman était une vraie claque pour moi.


Citation 



C'était dans le règlement. On vous donnait trois avertissements. La quatrième fois qu'on passait au-dessous des 6,5 à l'heure on était... Eh bien, on était éliminé de la Marche."

mercredi 24 octobre 2018

La première fois que j'ai été deux de Bertrand Jullien-Nogarède

Auteur: Jullien Nogarède 
Maison d'édition:  Flammarion jeunesse  
Genre:   contemporain   
Prix: 14.00€
Pages:  350 
Date d'édition: 2018


Résumé 

Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l'amour n'est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l'année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe... Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie.



Bon, j'avoue, pour ce roman, j'ai été un vrai mouton. J'ai vu passer ce roman partout. Il m'a beaucoup intrigué et marqué. En plus, sa couverture est vraiment attirante. Alors, quand j'ai rencontré l'auteur à Saint-Maure en poche, je n'ai pas hésité à lui prendre son roman. 


17/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce livre. Je ne saurais pas vraiment comment qualifier ce roman. Ce n'est pas vraiment une romance, mais pas non plus totalement un contemporain. C'est assez déconcertant je trouve. C'est un petit ovni, un petit bijoux. C'est un roman profondément beau plein de sincérité, de beauté et de justesse. 


Qui sont les personnages 


Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire. Ils sortent un peu des cases et sont loin d'être la caricature de l'ado parfait. J'ai aimé comment l'auteur les a traitées.  

   J'ai apprécié le personnage de Karen. Cette jeune fille, élevée uniquement par sa mère dépressive, qui  donne une place centrale au livre dans leur vie. Elle est forte, vaillante, intelligente et pleine de justesse. Elle a un oeil très critique sur la société. Elle est aussi plutôt solitaire. Je me suis reconnue en elle au même âge. 

   J'ai adoré le jeune Tom. Il sort complètement des cases. Il a des passions qui sont peu développées, comme les vieilles motos et certaines musiques. Il est d'ailleurs musicien lui-même. Mais à côté de ça, c'est un jeune homme doux, attentionné et malin. 

    Les deux meilleure amie de Karen, Johnathan et Mélanie. sont tout aussi intéressants et bien travaillés même si ce sont des personnages secondaire. Je les ai adorés. 


Quelle est l'histoire de ce livre? 

L'histoire de ce livre est pour moi difficile à raconter. En effet, en ce qui me concerne, c'était plus une histoire de ressentis. Je me suis beaucoup retrouvé dans le personnage de Karen. Je pense que cela aide à s'intéresser à l'histoire déjà. Mais mise à part ça, c'est une sublime histoire de vie, d'amour et d'espoir. 

    Nous somme en 2000. Karen est une jeune fille à part. Élevé sans père par une mère dépressive et obsédée par les livres. C'est une fille très cultivée, curieuse, intelligente et très bonne élève. Elle est aussi très mature et se sent un peu à part des autres. Elle a du mal à se faire des amis et elle croit encore moins en l'amour. 

   Mais un jour Tom apparaît dans sa vie. C'est un jeune british au look plutôt particulier. Il est fan de moto, de musique et de son pays. Il est arrivé ici après la mort de son père et il désire plus que tout retourner en Angleterre. 


   Karen et Tom vont lier des liens très forts et très purs. Une superbe histoire d'amour va naître entre les deux jeunes. Mais c'est aussi des véritable réflexions sur l'amour, l'amitié, la famille et la vie en générale qu'on peut parcourir dans ce livre. 

La plume de Bertrand Jullien-Nogarède ça donne quoi? 


   J'ai trouvé la plume de Jacques Expert très agréable à lire. J'ai trouvé sa plume très poétique. J'ai trouvé une plume pleine de maturité et de philosophie. Il a aussi su me plonger dans son histoire et me prendre aux trip
 


En conclusion la première fois que j'ai été deux ça donne quoi? 

Une très bonne lecture que je vous recommande ! Ce roman est selon moi entre la romance et le roman de vie. Des personnages attachants pleins de sens et de réflexions. Je me suis énormément retrouvée dans le personnage de Karen, cette jeune fille qui a du mal a trouvé sa place, qui se sent différente. Tom est un jeune homme tout aussi attachant et marquant. Une histoire entre la France et l'Angleterre, remplie d'amour, d'amitié, de réflexions sur la vie, d'émotions, de  sentiments et de bon sens. C'était assez dépaysant très touchant, rempli d'émotions et de questionnements. Le tout sous une plume mature poétique et très philosophique. Que demander de plus?



Citation 


Ce qui me trouble le plus avec Tom, c'est le temps qu'on passe à parler tous les deux. C'est une chose que je n'arrive pas à analyser. Moi, d'habitude si réservée, je deviens un vrai petit moulin à paroles. Idem pour Tom qui est intarissable. C'est peut-être parce que nous sommes dans les premiers jours de notre histoire, le moment où les personnes ne se jugent pas encore, évitent les commentaires désagréables et les formules qui font mal, la période idyllique, sans nuage, qui ne durent que quelques semaines. 

vendredi 19 octobre 2018

Sauvez-moi de Jacques Expert

Auteur: Jacques Expert 
Maison d'édition:  Sonatine 
Genre:   thriller  
Prix: 21.00€
Pages:  400
Date d'édition: 2018




Résumé 

Après trente ans d'incarcération, Nicolas Thomas passe les portes de la centrale de Clairvaux. Il est enfin libre. Personne ne l'attend. Tout le monde l'a abandonné le jour où il a été reconnu coupable d'avoir assassiné quatre jeunes femmes dans des conditions terribles. 
Quelques jours plus tard, il disparaît. Et un nouveau meurtre est commis, en tous points semblables à ceux dont il a été accusé. 
Sophie Ponchartrain, commissaire divisionnaire à Paris, reçoit alors une étrange lettre signée par Nicolas, dans laquelle il nie être l'auteur des meurtres. Elle se conclut par ces deux mots : " Sauvez-moi !



J'avais envie de découvrir Jacques Expert alors quand son dernier livre est sorti je me suis dit que c'était l'occasion idéale.

15/20 


Ce que j'en ai pensé : 


Pour ma part, j'ai bien aimé ce livre. C'était un bon thriller. Il est addictif avec des chapitres très courts qui donnent un super rythme au roman. L'histoire est prenante et intéressante. J'ai tourné très rapidement les pages de ce roman. Une seule chose m'a un peu déçue j'ai très vite eu des doutes sur la fin.

Qui sont les personnages

Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire, ils sortent un peu des cases pour certains, d'autres sont un peu plus banaux. Mais cela ne les empêche pas d'être intéressants avec une bonne personnalité et une évolution réelle.

J'ai apprécié le personnage de Sophie, la commissaire. J'ai aimé comment l'auteur a traité son personnage. Vers une femme de caractère qui paraît parfaite mais quand on gratte le vernis tout n'est pas si rose que cela. J'ai aimé les nuances apportées à son personnage qui le rend très intéressant.

Les autres membres de son équipe sont intéressant à suivre. Même si je les ai trouvés par moment un peu fades. La seule que j'ai vraiment adorée c'est Rachel l'assistante de Sophie et j'ai surtout adoré son évolution psychologique.

Les criminelle que l'on suit dans cette enquête sont aussi très intéressants et j'ai aimé les rencontrer dans cette histoire.


Quelle est l'histoire de ce livre?

L'histoire est au premier abord, loin d'être originale. Une affaire de crime, une enquête et le tour est joué. Mais Sauvez moi c'est bien plus que ça. C'est un thriller palpitant et entraînant qui nous donne envie de tourner les pages de façon compulsive.

Je vais vous en dire très peu de choses... car je ne veux pas vous spoiler le plaisir de la lecture !

On découvre Nicolas après près de 30 longues années il vient de sortir de prison. Durant ces 30 années l'homme n'a jamais cessé de clamer son innocence

Mais dès qu'il sort de prison, exactement les mêmes meurtres reprennent. Sophie, la commissaire, en est certaine : Thomas a repris ces meurtres la où ils les avait laissés

Mais beaucoup de zones sombres restent affichées au tableau. Pourquoi durant toutes ces années l'homme a envoyé de nombreuses lettres à Sophie qui avait recueilli ces aveux a l'époque avec pour seul mot sur les lettres sauvez moi.

Et si tout n'était pas si simple ? Plongez dans un thriller intelligent plein de sens et de justesse.

La plume de Jacques Expert ça donne quoi?


J'ai trouvé la plume de Jacques Expert très agréable à lire. C'était pour ma part le premier livre de l'auteur et je n'en suis pas déçue. Il a une plume fluide, incisive et très imagée. De plus les connaissances juridiques de l'auteur donnent un vrai plus au roman. On a vraiment l'impression que tout cela est réel.

En conclusion sauvez-moi ; ça donne quoi?

Une très bonne lecture que je vous recommande ! C'est un thriller comme je les aime. Il y a tout ce qu'il faut pour moi pour faire un bon thriller. Des personnages très fouillés et intéressants. Mais aussi une histoire rudement menée, qui m'a laissée en haleine tout le long du roman. Il y a de l'action, des non-dits, des mystères, des rebondissements. Le tout est écrit avec une plume fluide très imagée et incisive. Les pages se tournent toutes seules et l'auteur m'a tenue en haleine. Le plus gros point négatif pour moi c'est que j'ai deviné la fin bien avant malheureusement ce qui m'a un peu déçue


Citation 


Pour cette dame, aux traits tendus, au regard acéré, à la chevelure drue et noire (elle traque la moindre mèche grise), non. En aucun cas.
« Elle est coriace, elle ne va pas crever de sitôt, la vieille ! » se dit-elle souvent, comme un encouragement à s’obstiner à paraître dix ans de moins que son âge.

À force de journées inutiles, réglées comme du papier à musique, beaucoup se diraient : À quoi bon, pourtant, prolonger cette routine monotone, après une existence si accomplie ? Elle, jamais.

vendredi 12 octobre 2018

Le magasin des suicides de Jean Teulé

Auteur: Jean Teulé 
Maison d'édition:  pocket
Genre:   humoristique 
Prix: 5,40€
Pages:  73
Date d'édition: 2009




Résumé 

Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort ! Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre...




J'avais envie d'une petite lecture rapide, et surtout d'une lecture très détente. 

Ce que j'en ai pensé : 



   Pour ma part, j'ai bien aimé cette lecture. C'était agréable à lire et plutôt drôle. C'est un humour assez particulier, qui ne plaira sûrement pas à tout le monde. Ce livre se lit très rapidement, et j'ai trouvé que le sujet du suicide était très bien abordé, de manière très drôle. 



Qui sont les personnages ? 


     Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire, même s'ils sont un peu caricaturaux. Ils sont tellement drôles, et bien pensés.  C'était agréable de rencontrer la famille Tuvache. Les parents sont dépressif depuis des années. Ils sont plutôt grincheux, rien ne les rend heureux dans la vie. Ils n'aiment n'aiment pas grand chose, mise à part l'idée du suicide. Leurs deux premiers enfants, Vincent et Marilyn, semblent emprunter le même chemin. Mais dans cette famille particulière, il s'avère en fait tout à fait normal de ne pas aimer la vie, surtout lorsqu'on gère un magasin ... d'objets destinés à passer à l'acte et à en finir avec la vie !  La seule ombre au tableau : le petit Alan, le dernier de la famille, un petit garçon souriant, joyeux et farceur. 


Quelle est l'histoire de ce livre ? 
    

     L'histoire est plutôt originale. Je l'ai trouvée à la fois agréable à lire et plutôt drôle. Certes, il ne se passe pas grand chose, il n'y a pas mille péripéties, il n'y a pas non plus de grande aventure ou ni énormément d'action. Mais cela n'est pas vraiment le but premier de ce roman, n'est-ce pas ? 

     Je vais vous en dire très peu de choses... car je ne veux pas vous spoiler le plaisir de la lecture ! 

   On suit donc la petite famille Tuvache, dans son quotidien. 

  À une époque où de plus en plus de gens sont déprimés, leur magasin est une aubaine et a plutôt la cote ! En effet, on y trouve tout ce qui est nécessaire pour mettre fin à ses jours. De nombreuses personnes viennent quotidiennement leur acheter de quoi mettre fin à leur jour. Mais dans l'ambiance morose, sombre, de ce magasin, Alan est un vrai petit rayon de soleil. Il est tout l'opposé de sa famille... et il n'est pas facile pour le reste de la famille de vivre au quotidien avec ce petit être qui fait leur différence ! 


La plume de Jean Teulé ça donne quoi?  

    J'ai trouvé la plume de Jean Teulé plutôt agréable à lire. Très fluide, elle rend la lecture agréable. Ce que j'ai apprécié ? L'humour noir de l'auteur ! Qui, certes, risque de ne pas plaire à tout le monde... ! 


En conclusion "le magasin des suicides" ça donne quoi?


Une bonne lecture que je vous recommande ! Il faut bien avouer que c'est un humour plutôt particulier, qui ne plaira peut-être pas à tous, car c'est quelque chose qui à laquelle il faut savoir être réceptif. Les personnages de ce roman sont intéressants à suivre. Bien qu'ils soit caricaturaux, ils sont bien développés, on les accompagne réellement au travers des chapitres. L'histoire est drôle et plaisante à lire, bien qu'elle soit un peu plate par manque d'action. L'écriture est fluide et drôle. N'hésitez pas ! 


Un passage de " le magasin des suicide" pour se faire une idée de la plume? 

Je voulais installer une boîte à lettres où les clients auraient glissé une missive pour expliquer leur geste. C'était une bonne idée, non? Les parents du suicidé, amis si il y en a, auraient pu venir consulter le courrier du défunt qui leur était adressé. Je me dis que sans doute ensuite, dans la peine, en visitant les rayonnages ils auraient peut-être acheté quelque chose pour eux. J'avais prévu des semaines de promotion : la semaine du chanvre, etc. Pour la fête des amoureux, un tarif pour deux.