lundi 18 février 2019

De cauchemar et de feu de Nicolas Lebel

Auteur: Nicolas Lebel       
Maison d'édition:  marabout thriller   
Genre:   thriller           
Prix: 19.90€
Pages:  416
Date d'édition: 2017




Résumé 


Paris, jeudi 24 mars 2016 : à quelques jours du dimanche de Pâques, le cadavre d’un homme d’une soixantaine d’années est retrouvé dans un pub parisien, une balle dans chaque genou, une troisième dans le front.À l’autopsie, on découvre sur son corps une fresque d’entrelacs celtiques et de slogans nationalistes nord-irlandais. Trois lettres barrent ses épaules : IRA.Le capitaine Mehrlicht fait la grimace. Enquêter sur un groupe terroriste irlandais en plein état d’urgence ne va pas être une partie de plaisir. D’autant que ce conflit irlandais remonte un peu.Dans ce quatrième opus, Nicolas Lebel nous entraîne sur la piste d’un un assassin pyromane, un monstre né dans les années 70 de la violence des affrontements en Irlande du Nord, qui sème incendie, chaos et mort dans son sillage, et revient aujourd’hui rallumer les feux de la discorde à travers la capitale






17/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   
J'ai beaucoup aimé ce quatrième tome des enquêtes du capitaine Mehrlicht : c'est le seul tome que j'ai lu pour le moment car je ne savais pas qu'il provenait d'une saga. Mais je pense lire rapidement le reste car j'ai vraiment bien accroché avec cette équipe d’enquêteurs et la plume de Nicolas Lebel. 

Qui sont les personnages 

    Les personnages présents ici sont super sympas à suivre. J’ai trouvé cette équipe très complémentaire. Ils sont tous bien travaillés, avec une grande profondeur psychologique. 

      J'ai adoré le personnage de Mehrlicht. C'est le chef de cette superbe équipe. J'ai aimé son humour. J'ai trouvé que c'était un personnage avec une très grande profondeur. J'ai apprécié sa façon de parler, de penser et ses réactions. C'est un homme que j'ai trouvé entier, même si parfois il paraît antipathique.

    Ses deux comparses de travail sont tout aussi intéressants. J'ai bien aimé le personnage de la lieutenante Latour, une jeune femme douce, intègre, déterminée, intelligente et douce. Le lieutenant Dossantos est aussi très intéressant à suivre : j'ai apprécié sa personnalité, son côté solitaire et surtout son obsession pour la loi. 

     Il y a aussi quelques personnages secondaires intéressants. Par exemple, la stagiaire Laura Reinier, le médecin légiste ou bien encore la palette de personnes qu'on découvre dans les flashbacks. 




Quelle est l'histoire de ce livre?


    Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé l'enquête de ce roman. Mais, pour ma part, ce que j'ai adoré ce sont les retours dans le passé. Il faut savoir que j'adore l'Irlande, alors là me retrouver en Irlande du Nord dans les années 60/70 en plein conflit politique et religieux... Le tout est très bien documenté et intéressant. 

     Tout commence le jeudi 24 mars 2016 en France. Un homme vient d’être assassiné, une balle dans chaque genou et une dans le front. L'inspecteur Mehrlicht et son équipe se retrouvent en charge de cette enquête en plein weekend férié. 

     Alors que le pays est encore dans la terreur des attentats, l'enquête de Mehrlicht prend une étrange tournure : en effet, un ancien conflit irlandais semble s'être invité en France car l'homme assassiné se retrouve avec trois lettres gravées sur le corps, IRA, qui représentent l'organisation de la résistance catholique en Irlande du Nord.

     Des flashbacks des années 60/70 se déroulant en Irlande viennent apporter une plus grande profondeur au récit. J'ai aimé tout le côté politique, religieux et le folklore irlandais présents dans cette histoire.

     En effet, très vite, les enquêteurs découvrent que les indices laissés par le tueur montrent que ce dernier a déjà opéré il y a 40 ans de cela en Irlande. Un tueur pyromane appelée Croquefeu.  Nous sommes ici plongés dans une enquête palpitante, qui nous ramène des dizaines d'années en arrière, en Irlande du Nord. On se retrouve entre politique, religions et mythologie irlandaise. Le tout est très bien documenté, intéressant et palpitant.



La plume de Nicolas Lebel      
 ça donne quoi?


   
  J'ai adoré la plume de Nicolas Lebel : une écriture fluide et incisive. Il a su me tenir en haleine tout le long de son roman, qui est pourtant un petit pavé. J’ai aussi aimé l'humour présent ici.



En conclusion de cauchemar et de feu  
  ça donne quoi? 



Ceci est le 4ème tome d’une saga où on retrouve la même équipe d'enquêteurs. Vous pouvez commencer par ce tome même si c’est mieux d’avoir lu le reste, mais cela ne vous empêchera en rien d'apprécier cette lecture. 

Dans l'ensemble, c'était une très bonne lecture. Un roman passionnant, rempli d'action, de faits historiques, de rebondissements et de suspense. J'ai aimé être baladée entre la France actuelle et l'époque de la guerre civile en Irlande du Nord. 

Rien ne m’a déçue dans ce roman. Dans un premier temps, ce qui m’a le plus emballée dans ce livre, ce sont les personnages. Cette équipe de flics est passionnante, bien travaillée avec une grosse profondeur psychologique. Je trouve que toutes les personnes de cette équipe se complètent parfaitement. L'histoire était également très intéressante : j'ai bien aimé l'enquête qui se déroule à notre époque, mais ce que j'ai le plus aimé ce sont les flashbacks. Moi qui adore l'Irlande, j'ai adoré me retrouver en Irlande du Nord, en pleine guerre civile. C'était très bien documenté. J'ai aimé les côtés religieux, politique et folklorique abordés ici. C'était passionnant. Le tout sous une plume très agréable et fluide. C'était un très bon livre et j'ai hâte de retrouver cette équipe.

jeudi 14 février 2019

Stupeur et tremblement de Amélie Nothomb

Auteur: Amélie Nothomb      
Maison d'édition:  le livre de poche   
Genre:   contemporain          
Prix: 5.60€
Pages:  186
Date d'édition: 1999




Résumé 

Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant. D'erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de surveillante des toilettes, celui de l'humiliation dernière.





15/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   
C'est un petit livre autobiographique qui se lit extrêmement vite.  J'ai énormément entendu parler de Amélie Nothomb et je suis contente de l’avoir  découverte avec ce roman qui montre les différences culturelles et le travail dans cette entreprise japonaise de manière drôle, cynique et un peu cliché par moment. 

Qui sont les personnages 

    Les personnages présents ici sont très réalistes car ce sont de vrais personnages que Amélie a rencontré dans son passé. J'ai aimé les personnalités tout aussi intéressantes les unes que les autres, bien que par moment j’ai trouvé cela un peu cliché. 

    J'ai aimé le personnage d’Amélie, sa pudeur, sa candeur. J'ai trouvé la jeune fille qu’elle était a l'époque légèrement naïve, obstinée, avec peu de confiance en elle, mais de belles valeurs et principes. Elle a tout fait pour réaliser son rêve, malgré les difficultés.  

    Le personnage de mademoiselle Mori était tout aussi intéressant. Malgré le fait qu’elle n'aie pas toujours bien agi, je l’ai trouvée touchante, déterminée, ambitieuse, mais aussi mesquine, prête à tout pour parvenir à ses fins. 

    Il y a aussi quelques personnages secondaires intéressants. Par exemple, Monsieur Saito est un homme assez mystérieux et complexe. Monsieur Omochi, quant à lui, est un homme purement méchant. Son comportement était par moment à la limite de la perversion. 




Quelle est l'histoire de ce livre?


    Je ne suis pas habituée à lire des romans autobiographiques. Mais je dois bien avouer que cette histoire m’a quand même beaucoup plu. J'ai pris du plaisir en découvrant le monde du travail au Japon dans les années 1990, et surtout la vision d'une occidentale dans cette entreprise. 


     Au debut des annees 90, Amélie a toujours rêvé de travailler au Japon. Un jour elle décroche le travail de ses rêves dans une entreprises japonaise du nom de Yumimoto. 


     Très vite, Amélie découvre un monde totalement à part de ce qu’elle connaissait. De nombreuses différences avec le monde de l'entreprise occidentale. 



  C'est un reel harcèlement, une humiliation que subit la jeune femme. Mais grâce à son aplomb, et sa force de caractère, elle ne se laisse pas abattre. Le tout est raconté avec une bonne touche d'humour et de cynisme. 




La plume de Amélie Nothomb     
 ça donne quoi?


   
 Il faut bien avouer une choses, la plume de Amélie Nothomb est particulière. Personnellement, j'ai bien apprécié sa plume très vive, incisive, drôle. Je ne sais pas comment vous décrire sa plume. En tout cas, je trouve que l'auteure arrive à faire passer des émotions assez fortes à travers sa plume.



En conclusion stupeur et tremblements  
  ça donne quoi? 



Dans l'ensemble, stupeur et tremblement était une bonne lecture. Je ne lis presque pas de romans autobiographiques mais celui-ci était vraiment sympathique. 


Rien ne ma déçue dans ce roman. C'était drôle, cynique , intelligent et intéressant. J'ai apprécié voir le choc culturel. Découvrir le monde du travail dans cette entreprise japonaise était plaisant. Amélie a su montrer sa détermination et sa force de caractère dans cette entreprise, malgré toutes les humiliations, brimades et harcèlements dont elle a été victime. Les personne qu'elle rencontre sont intéressantes à découvrir, de par leur personnalité, mais aussi leur valeurs, leur éducation, leur principes très différents de notre culture. Le tout avec une plume agréable à lire, pleine d'humour et de justesse.

lundi 11 février 2019

Le club des feignasses de Gavin's Clément-Ruiz

Auteur: Gavin's Clément-Ruiz   
Maison d'édition:  Mazarine  
Genre:   contemporain         
Prix: 17.00€
Pages:  324
Date d'édition: 2018



Résumé 

Que faire ? Si vous avez un jour appris une terrible nouvelle et décidez d’aller manger une côte de bœuf pour fêter ça, si vous avez envie d’être aux côtés de personnes que vous aimez quand vous en avez besoin, si vous avez toujours rêvé de retrouver l’amoureux de votre jeunesse, si vous voulez chanter (faux) sans qu’on vous regarde de travers, si vous avez un jour fait partie d’un club de plage, et que l’envie vous revient 50 ans plus tard : rejoignez le Club des Feignasses ! Rien ne prédisposait Béa, Alice, Sam, Greg et Elisabeth à se rencontrer. Pourtant, ces amoureux et cabossés de la vie, membres d’un club aussi curieux que chaleureux, apprennent vite à se connaître avec leurs failles, leurs richesses et leurs secrets. Un roman plein d’émotions, d’optimisme et de tendresse qu’anime une galerie de personnages attachants.






19/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   
Ce livre était une magnifique lecture, un vrai coup de cœur. C'est un très beau roman, à la fois drôle et triste, voire même cynique par moment. Mais j'ai tellement aimé que j'avais l'impression d'être avec les personnages. Une vraie ode à la vie. 

Qui sont les personnages 

    Personnellement, je me suis beaucoup attachée aux personnages de cette histoire. Je n'avais vraiment pas envie de les quitter. Je me suis pas mal identifiée aux personnages. Ils sont tellement forts, touchants et humains. Je pense que l'on peut facilement tous s'identifier à eux. 


     Mon personnages préféré est sans nul doute Béa.  C'est le personnage auquel je me suis le plus identifiée. J'ai apprécié sa force de caractère, son humour, sa vision de la vie. 


    Alice est une jeune femme très touchante. Son côté très introverti, peu sûr d’elle et assez renfermé était plaisant. Une jeune femme pleine de ressources et de mystère. 


    Sam et Greg sont deux personnages adorables. J'aime leur histoire, l’amour qui déborde entre eux. Greg est adorable et très protecteur. Sam m’a touchée de par son histoire personnelle dans laquelle je me suis par certains points retrouvée.  


     Elisabeth est touchante. Par contre, j'ai détesté  le personnage de Bernard qui semble être resté  bloqué au moyen-âge. C'est le personnage qui selon moi a la plus grande évolution psycologique dans ce roman. Une femme forte, impressionnante, respectable, sensible. 




Quelle est l'histoire de ce livre?


    J'ai été emportée par L'histoire de ce roman. Une vrai ode à la vie qui fait réfléchir sur pas mal de choses. On se rend compte que la vie est courte et qu'il faut en profiter car tout peut basculer très rapidement, mais que ces obstacles n'empêchent pas d’être heureux dans la vie, le tout avec la juste pointe d'humour. 


     Béa, Elisabeth, Alice et Sam, viennent de découvrir qu'ils ont un cancer. Le groupe de jeunes gens vont se rencontrer à leur première chimiothérapie. Très vite le feeling va passer entre eux. Au fur et à mesure de la conversation, durant l'attente de leur premier traitement, le groupe décide de créér le club des feignasses. 


    Malheureusement pour eux, le traitement qu'ils devaient avoir ce jour n’est plus en stock. L'hôpital repousse leur traitement à la semaine suivante. Les feignasses ne vont pas se laisser abattre et décident de partir une semaine en thalasso. Greg, le petit ami de Sam, se joint à eux. 


     On suit alors le petit groupe dans leur thalasso. On va plus les découvrir, voir comment il s’en  sortent avec l'annonce de leur maladie, comment ils font face à cette catastrophe. Cette semaine de vacances changera beaucoup de choses dans la vie de ces personnes. 




La plume de Gavin's Clément-Ruiz     
 ça donne quoi?


   
J'ai trouvé la plume de l'auteur tres plaisante à lire. Il a une plume fluide et très jolie. L'auteur a su me faire ressentir beaucoup d'émotions durant ma lecture. J'ai également aimé son humour et son cynisme. 




En conclusion le club des feignasse 
  ça donne quoi? 



Le club des feignasses était un réel coup de coeur pour moi. Ce roman est une pure bombe. Une ode à la vie remplie d'humour, de cynisme, mais aussi pouvant par moment faire passer le lecteur du rire aux larmes. 



Tout m’a plu dans ce roman. Tout d'abord les personnages : ils portent à eux tout seuls le roman. Ce groupe de feignasses est touchant. Ils sont tous intéressants à suivre avec leur propre caractère et histoire. Je pense qu'on peut tous se retrouver un peu dans l'un ou plusieurs d'entre eux. L'histoire est super intéressante. Voir les personnages ne pas se laisser abattre par la maladie, voir comment la vie peut basculer d'un seul coup fais relativiser. J’ai apprécié être avec eux pendant leur semaine de vacances, j'avais vraiment l'impression de faire partie du voyage durant ma lecture et je n'avais pas envie que cette semaine se finisse. Le tout écrit d’une main de maître qui maîtrise très bien l'humour, le cynisme, les émotions, grâce à sa plume très jolie, fluide et agréable à lire. Une ode à la vie que je vous recommande chaudement, il peut facilement vous toucher. 


(Ps: je vous recommande vivement de lire les remerciements)

samedi 9 février 2019

Erectus de Xavier Müller

Auteur: Xavier Müller     
Maison d'édition:  Xo édition  
Genre:   thriller scientifique         
Prix: 19.90€
Pages:  430
Date d'édition: 2018




Résumé 

Et soudain l’humanité se mit à régresser À Richards Bay, en Afrique du Sud, c’est le choc. Un homme s’est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population. De quel virus s’agit-il ? Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ? Une scientifique française, Anna Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité. Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ? Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ?





18/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   
Ce livre était une très bonne lecture, à la limite du coup de cœur. Je l’ai trouvé très intéressant à parcourir. C'est très réaliste : durant ma lecture, je m'imaginais cela tout à fait possible dans la vraie vie. Le fait que l'auteur soit docteur en sciences, je pense, aide à rendre les choses réalistes. J'ai trouvé ce roman très fort, incisif, intéressant et addictif. 

Qui sont les personnages 

    Personnellement, je me suis un peu attachée aux personnages de cette histoire. Et ils sont attachants car l'auteur a choisi de leur donner un côté très réaliste. J'avais l'impression d'être avec de vrais scientifiques. Ils sont très humains et nuancés. J'ai aimé les découvrir. 

    J'ai aimé le personnage d’Anna, cette jeune femme un peu paumée, déterminée, passionnée, intelligente et forte. Elle est touchante et attachante. J'ai aimé le fait qu’elle n’a jamais tourné le dos à ses convictions malgré toutes les galères qu’elle a traversées. 

    Le personnage de Stephen est aussi très intéressant à suivre. C'est un homme très touchant qui essaie de faire de son mieux. C'est un haut placé de l'OMS. Il n’hésite jamais à se remettre en question, et essaie de gérer comme il peut cette catastrophe et sa vie privée. 

    Il y a aussi quelques personnages secondaires tout aussi bien travaillés, riches et intéressants. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Yann, le petit ami d’Anna. Lucas, le second de Stephen, est aussi un jeune homme passionnant et passionné. Le dernier personnage que j'ai adoré, c'est le personnage de ce chef du refuge, et le lien qu'il a avec son petit-fils est très joli. 




Quelle est l'histoire de ce livre?


    L'histoire de ce roman est très originale et, surtout, très réaliste. J'ai trouvé que l'auteur avait su mener d’une main de maître l'ambiance de son roman. Il prend son temps pour installer son histoire, et a su me plonger dans une ambiance assez angoissante. J’ai également trouvé que l'auteur a su jouer avec mes émotions et mes sentiments tout au long de l'histoire. Il y a beaucoup de longueurs mais je pense qu’elles sont nécessaires au roman. Les aspects scientifique, écologique et politique sont pour moi bien traités. 

     Alors que Cathy Crabbe, une pointure de la science, s’apprête à partir en vacances, elle reçoit un étrange colis avec des photos d'un éléphant atteint d’une mutation particulièrement étrange, ainsi que des analyses de sang de l’animal. Elle décide de tester le virus de ce dernier sur un singe de labo. Un terrible verdict tombe : le singe a également muté étrangement. 


     Très vite, on découvre que les animaux atteints de ce virus se mettent à muter, ou plutôt à régresser, et deviennent des versions préhistoriques de leur espèce. Rapidement, l'OMS s’inquiète par rapport à cet étrange virus qui se propage très vite à toutes les espèces vivantes : plantes, animaux mais, surtout, des humains commencent à muter et deviennent des Erectus. 


  Une course contre la montre scientifique, politique et écologique va se mettre en place afin que la planète se retrouve le moins possible impactée par ce terrible virus. On va suivre un groupe de scientifiques, accompagné d’une paléontologue, qui va faire de son mieux pour comprendre et stopper cette pandémie. 




La plume de Xavier Müller     
 ça donne quoi?


   
J'ai trouvé la plume de l'auteur agréable à lire. Il a une plume très simple et fluide. L'auteur, de par son expérience dans la science, a su rendre tout cela très bien documenté. Il prend son temps (peut-être un peu trop parfois). J'ai trouvé sa plume assez froide par moments, car elle était un peu trop dans la documentation et l'analyse scientifique. 



En conclusion Erectus 
  ça donne quoi? 



Dans l'ensemble, Erectus était une excellente lecture. À la limite du coup de cœur. C'est une petite bombe de thriller scientifique, terriblement bon et réaliste. 


Certes, il y a quelques longueurs dans ce roman : l'auteur prend énormément son temps, et la fin est vraiment prévisible, mais je pense que tout cela est nécessaire. 


Bon, en bref, rien ne m’a déplu dans ce roman. Dans un premier temps, j'ai beaucoup aimé les personnages, très réalistes et attachants, qui sont subtils et nuancés. J'ai aimé l'histoire de ce roman avec sa grande profondeur psychologique, écologique et politique. C'est une histoire rudement bien menée, originale, réaliste, angoissante et passionnante, et j'avais toujours envie de lire la suite. Certes, la plume de l'auteur est par moments un peu simple et froide, mais elle reste fluide et agréable à lire. Je vous recommande vivement de lire ce thriller scientifique qui vaut le coup.

mercredi 6 février 2019

Les enfants de Venus de M.S.Mage

Auteur: M.S.Mage    
Maison d'édition:  auto édition  
Genre:   fantaisie        
Prix: 15.00€
Pages:  332
Date d'édition: 2017




Résumé 

Quelques centaines d'années après la Révolution de Vénus qui a permis l'avènement d'une ère matriarcale, Physalis, princesse de Sàlissa et descendante de Vénus, est en âge d’enfanter une héritière pour le trône. Au mépris du protocole, elle refuse la méthode d’insémination et fait appel à un procréateur. Mais dans un futur où les hommes sont considérés par la plupart comme des êtres inférieurs, ce choix ne s’avère pourtant pas si simple… Les deux jeunes gens que tout oppose commencent à devenir proches et cette intimité inédite remet en cause l’ordre établi. Face à la pression du conseil du royaume et aux interdits qui planent sur cette relation, Physalis va devoir faire un choix entre ses responsabilités d’héritière et ses convictions




15/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   
Ce livre était dans l'ensemble une bonne lecture malgré quelques petits points négatifs. Je l’ai trouvé très intéressant à lire. C'est un bon premier tome qui donne très envie de découvrir la suite de cette saga. 

Qui sont les personnages 

    Personnellement, je me suis un peu attachée aux personnages de cette histoire. J'ai trouvé qu'ils étaient très originaux et bien travaillés. On a une belle brochette de personnages. J'ai apprécié que presque tous les personnages soient des femmes et que les hommes étaient presque absents de ce roman. J'ai aimé le choix de l'auteur sur la place de chacun. 

J'ai aimé le personnage de la princesse de Sàlissa, Physalis. C'est une jeune fille pleine de caractère d'ambiguïté. Elle est douce, téméraire, rebelle, gentille, déterminée. C'est un personnage qui évolue et qui hésite pas a remettre en question tout ce qui l'entoure.  

    Le personnage de Lime est le seul personnage masculin mis en avant dans ce roman. C'est un procréateur. Son seul et unique rôle dans la vie est de donner de sa personne pour enfanter des femmes. J'ai aimé la psychologie de ce personnage, son évolution, sa remise en question. Il est vraiment intéressant à suivre. 

    Il y a aussi quelques personnages secondaires feminins tout aussi bien travaillés, riches et intéressants. Toutes ces femmes ont leur rôle dans cette histoire, leur propre conviction et force de caractère. J'ai apprécié les rencontres dans cette histoire. 




Quelle est l'histoire de ce livre?


    L'histoire de ce roman est originale. J'ai aimé l'univers dressé ici où les femmes ont le pouvoir et les hommes sont relégués au rang de moins que rien.  C'est un très bon univers cependant j'aurai aimé qu'ils soit légèrement plus développé car j'étais un peu perdue et j'avais du mal à comprendre ce qu'il était exactement arrivé. 


     Quelques centaines d'années après la révolution de Venus, une nouvelle ère où les femmes sont au pouvoir et règnent sur cet univers, nous faisons la rencontre de Physalis la princesse de Sàlissa. La jeune fille est maintenant en âge de donner une héritière aux royaume. Dans ce monde où les hommes sont des moins que rien, l'insémination est la façon la plus recommandée pour tomber enceinte. 


     Mais la jeune princesse a ses propres convictions.  Elle est persuadée que les procréateurs (les hommes qui sont élevés et formatés pour donner un enfant aux femmes) sont les meilleurs moyens pour avoir une petite héritière 

  La jeune fille reste campée sur ses positiosn malgré la résistance de la reine et ses responsabilités de princesse. Elle va donc choisir  un procréateur. Elle va jetter son dévolu sur Lime un jeune garçon mystérieux qui l'intrigue beaucoup. 


    Les deux jeunes, vont alors apprendre à se connaître malgré que dans ce monde les hommes sont inférieurs et sont totalement insignifiants aux yeux du royaume. La jeune femme va alors devoir faire des choix entre convictions personnelles et le bien du royaume. Mais tour cela n'est pas si simple. Physalis devra faire des choix. 




La plume de M.S.Mage    
 ça donne quoi?


   
J'ai trouvé la plume de l'auteure agréable à lire. C'est une plume très fluide et agréable. L'auteur a une très belle écriture ce qui m'a permis de me plonger dans cet univers et de ressentir pas mal d'émotions. 




En conclusion les enfants de Venus   
  ça donne quoi? 



Dans l'ensemble Les enfants de Venus était une très bonne lecture. J'ai apprécié l'originalité de cet univers, malgré que j'aurais aimé qu'ils soit légèrement plus développé pour mieux le comprendre mais c'est le premier tome de  cette saga, il pose les bases. 

C'est un roman qui tire un peu en longueur, qui prend son temps mais cela est nécessaire pour comprendre toutes les subtilités. Il n'y a pas énormément d'action, les choses sont plus dans le ressenti et dans la psychologie des personnages. 

Bon en bref, j'ai presque tout aimé dans ce premier tome. Un très bon univers très original ou les femmes sont au pouvoir et les hommes sont des êtres inférieurs, insignifiants, relégués au simple rôle de procréateur. Les personnages sont fouillés, passionnants et attachants. L'histoire est originale est intéressante même si j'aurais aimé que le côté politique de cet univers soi légèrement plus abouti. La plume de l'auteur est très agréable, belle et fluide. Le tout donne un très bon premier tome et j'ai hâte de lire la suite voir ou l'auteur va aller.