vendredi 22 juillet 2016

Reflex de Maud Mayeras

Auteur :   Maud Mayeras
Maison d'édition :  Anne Carrière (thriller) (grand format)  pocket (poche)
Genre : Thriller
Prix : 21,00€  (grand format) 7,80€ (poche)
Pages  365 (grand format) 474 (poche)
Date d'édition  :  3 octobre 2013  (grand format) 2015  (poche) 



Résumé  Iris Baudry est photographe de l'identité judiciaire. Disponible nuit et jour, elle est appelée sur des scènes de crime pour immortaliser les corps martyrisés des victimes. Iris est discrète, obsessionnelle, déterminée. Elle shoot en rafale des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant. Mais une nouvelle affaire va la ramener au cœur de son cauchemar : dans cette ville maudite où son fils a disparu, là où son croque-mitaine de mère garde quelques hideux secrets enfouis dans sa démence, là ou sévit un tueur en série dont la façon d'écorcher ses victimes en rappelle une autre. La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu'Iris croyait éteint va s'enflammer à nouveau dans l'objectif de son reflex.




Séverine de la chaîne booktube "Il est bien ce livre" en avait tellement parlé que j'étais obligéee de me le prendre.


Note 4/5


Avis :  J'ai plutôt bien aimé ce livremalgré quelques points négatifs, selon moi. J'ai quand même été emportée dans l'histoire, même si elle souffre de quelques longueurs, pour moi. Par contre, j'ai beaucoup aimé, l'alternance d'époque, j'ai passé un bon moment de lecture.


     On retrouve ici une histoire un peu particulière, on a deux époques différentes une à notre époque écrite à la première personne, l'autre commence à partir de 1919 pour avancer dans le temps jusqu'à ce que tout se rejoigne. L'histoire est plus portée sur la psychologie que sur l'action, ce qui ne me gêne pas du tout, mais qui peut en décourager certains.

     Par contre les personnages ne sont pas très attachants, parfois même énervants, ils sont originaux surtout Iris avec son bégaiement, j'ai trouvé cela super bien retranscrit. J'ai tout de même  apprécié suivre ces personnages et j'ai aimé les détester.

     La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, agréable et prenante.

    En bref, c'est un livre qui m'a bien plu. J'ai passé un moment agréable, même si par moment j'ai trouvé que ça n'avance pas beaucoup.


Les personnages :  


Nous retrouvons ici principalement Iris d'un côté et la famille de Julie de l'autre.


     On découvre  dans un premier temps Iris Baudry, Une femme assez spéciale. Elle a perdu son fils Swan onze ans auparavant. Elle est obsessionnelle, elle n'aime rien, elle est très discrète, depuis la mort de son fils elle est complètement déboussolée. J'ai trouvé le fait qu'elle bégaye très intéressant, j'ai quand même eu du mal à m'attacher à elle, par moment elle m'a sérieusement tapé sur le haricot.

On retrouve également Madame Baudry, la mère d' Iris, une vieille femme qui a perdu la tête, on la retrouve à Bellevue, un hôpital, où elle ne peut plus rien faire d'elle même, par le passé c'était une femme horrible et très dur avec sa fille.

Il y a aussi une amie de Mme Baudry qui a aidé Iris dans son enfance, Jackie, est une vieille femme qui a toujours été présente pour Mme Baudry, c'est une femme gentille et protectrice. On la voit beaucoup évoluer au fil du roman.

    Puis on a  un policier, Ian Reisseque j'ai trouvé malheureusement bien trop absent du livre, cela aurai été très intéressant, selon moi, qu'il est plus de place dans cette histoire.

 On a aussi Nans Carras, un journaliste, il ne croit pas du tout qu'Eddy soit le meurtrier de Swan. Il est persuadé qu'un tueur en série soit derrière tout ça.

   Eddy, est l'homme qui est accusé d'avoir tué Swan, un peu simple d'esprit, il a peur des autres et vit reclus depuis de nombreuses années. 

      On retrouve de l'autre côté,   Julie, une jeune fille qui en 1919, c'est faite violer puis abandonner par ses parents car elle faisait "honte" à leur noblesse. Elle part alors dans un pensionnat, où elle mettra au monde la jeune Lucie avec une déformation physique. On suit cette petite fille très attachante et on la voit grandir, se marier, devenir mère du jeune Henry, on la découvre avec son côté plutôt sombre, ses meurtres, ses divagations et sa folie.




L'histoire:


     Iris, jeune photographe d'identité judiciaire, est une femme plutôt spéciale. Elle a perdu son fils Swan 11 ans plus tôt est a quitté sa ville d'origine. Lorsqu'elle se retrouve appelée pour une mission et se retrouve dans cette ville, les souvenirs du passé vont resurgir.

    Mais attention lecteur, si vous vous attendez à une enquête palpitante et remplie d'action vous serez déçus. Ici on va se retrouver dans le cerveau plutôt instable d'Iris. On découvre alors son passé avec son enfance terrible, sa relation tumultueuse avec sa mère. D'autres personnages vont interférer avec elle et lui provoquer une réelle obsession sur la mort de son fils.

    Parallèlement  on se retrouve plongé dans le temps. On part donc en 1920 avec la jeune Julie, qui se fait violer et qui tombe enceinte. Elle se retrouve alors dans un orphelinat, où elle met au monde la jeune Lucie, qu'on va voir grandir et devenir adulte et qui à son tour accouche de son enfant ; Henry. On va le suivre, voir sa folie augmenter au fils des pages, voir ses meurtres et ses pensées. J'ai trouvé ces parties presque plus intéressantes que celle sur Iris.

    Bien sur à la fin tout se rejoint, pour nous donner un vrai bouquet final, les multiples révélations que l'on trouvent à la fin de ce livre sont surprenantes et bien trouvées, cette fin a vraiment rajouté un gros plus au roman.

   En bref, l'histoire peut paraitre un peu brouillon et lente à suivre par moment, mais j'ai adoré cette histoire, la fin est grandiose et les parties appelées "silence" qui se passe dans le passé sont juste entraînantes.




L'auteur:


   J'ai trouvé la plume de Maud Mayeras très agréable à lire. Je l'ai trouvé fluide, rapide, remplie de retournements de situations. J'ai beaucoup aimé le fait que les parties n'étaient pas à la même personnes, selon l'époque à laquelle on se trouvais. On comprend ce choix à la fin du roman ce qui permet de nous poser des questions, sur certaines choses sur les récits à la première personne et leurs objectivités. 


Conclusion : 

Je vous le conseil, même s'il peut un peu nous perdre, contenir quelques longueurs et même parfois être un peu ennuyant.  C'est un roman qui reste addictif.

Les personnages sont originaux mais pas très attachantsmais malgré tout très intéressants à suivre. J'ai beaucoup aimé certains et détesté  d'autres.

L'histoire est plus porté sur le côté psychologique qui est très fouillis et complexe, que sur l'action qui n'est vraiment pas très présente sauf dans les parties silence (sur le passé). À certains moments l'auteur a su, me mettre sur des fausses pistes. J'ai aimé avoir des informations éparpillées au fils des pages. Et waouh cette fin est juste merveilleusement bien trouvée et surprenante.

En bref, c'est un bon roman. Il n'était pas parfait en effet, il peut être un peu long et il n'y a pas beaucoup d'actions, les personnages ne sont pas très attachants, mais ces quelques défauts ne m'ont pas gâché ma lecture. La fin rattrape ces quelques petits défauts, pour moi. À lire si vous aimez le côté psychologique et évitez si vous souhaitez de l'action à la pelle.   



Citation : Perdre un enfant est une maladie que l'on a peur de contracter. C'est une contagion dont on évite les infestés. On change de trottoirs, on les fuit à toutes jambes.



6 commentaires:

  1. L'alternance des périodes me plaît bien comme principe, et le résumé est quand même super intrigant ! Il me tente vraiment pas mal du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi un principe qui me plait beaucoup. Franchement je te le conseil il est vraiment trop top

      Supprimer
  2. Ce livre me tente depuis des mois et des mois... Je fais que de le prendre, de le reposer, de le reprendre,de le reposer... Je n'arrivais pas à me décider. Malgré les points négatifs soulever, je pense me lancer, il a vraiment l'air chouette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jr n'ai que une chose q te dire FONCE !!! Après c'est mon ressentie mais ils mon en rien gache ma lecture, c'est le principal. Il est vraiment chouette lance toi

      Supprimer
  3. de très belles chroniques, très bien construites

    RépondreSupprimer