dimanche 10 juin 2018

Des images et des mots: Sérum

Auteur: Cyril Pedrosa  
Illustrateur: Nicolas Gaignard 
Maison d'édition:  Delcourt   
Genre: bande dessinée de science fiction  
Prix: 19,00€
Pages:  160
Date d'édition: 2017



Résumé 

Paris, 2050. Depuis les purges qui ont suivi le changement de régime, les tensions sont loin d'être apaisées. Une organisation clandestine semble préparer une action spectaculaire. Reclus dans son minuscule appartement, Kader vit seul. Il ne parle à personne. Une injection de "Sérum", un produit psychoactif, l'empêche de mentir. Qu'il le veuille ou non, il ne peut dire que la vérité. Rien que la vérité.
Toute la vérité. Cette malédiction fait de sa vie un enfer.


14/20 


Avis:

  J'ai été légèrement déçue par cette bande dessinée. Ce que j'ai le moins aimé est l'histoire même si elle est très bonne et donne une très bonne critique de cette société futuriste. Par contre J ai apprécié tout le côté qui parle de la liberté des hommes. Les dessins sont quant à eux magnifiques j'ai adoré l'ambiance donnée par ces dessins. 




Les personnages de "serum " 

   Ici, on découvre que très peu de personnages. On est surtout au côté de Kader, un homme qui s'est vu ingérer de force un sérum qui l'oblige à dire la vérité, il ne peut plus mentir. C'est un homme que j'ai ressenti terriblement seul. Il ne voit que très peu sa petite fille, et il est en plein divorce avec sa femme. La seule personne qui est au côté de Kader est Deborah un hologramme. On découvre quelques personnages secondaires que je vous laisserai découvrir. 



L'histoire de "serum "  

    L'histoire présentée dans cet album est plus intéressante. Même si elle m'a légèrement déçue, j'avais comme un petit goût d'inachevé, comme si certaines choses n'avais pas été assez développées même si j'ai compris beaucoup de choses à la fin. 

    Dans cette bande dessinée, on se retrouve en 2050 dans un monde qui pourrait très fortement exister. Un nouveau régime est au pouvoir, ce qui crée pas mal de tension. 

   On découvre Kader qui est un ancien prisonnier. Suite à son arrestation il s'est vu administrer un produit qui l'oblige à dire la vérité quoi qu'il arrive 

    Kader est un homme solitaire. Il travaille dans la maintenance d'un parc éolien, où il découvre des choses particulièrement étranges. La police va l'interroger suite à ses découverte qui sont l'oeuvre d'une organisation qui souhaite faire un coup d'état. Kader est condamné à dire la vérité. On va le suivre avec cette chose qui lui empoisonne la vie. On va aussi suivre cette action qui pourrait remettre en cause tout le régime mis en place. 




Parlons de l'auteur, et de l'illustrateur. 

    J'ai moyennement aimé la manière dont le scénariste a mis en texte cette bande dessinée C'est vraiment la chose que j'ai le moins aimé dans celle ci. Je ne sais même pas pourquoi mais il y a quelques chose qui m'a vraiment gêné dans la manière dont le texte est écrit. 

   Les dessins de l'illustrateur sont très beaux par contre. J'ai vraiment aimé l'ambiance que l'illustrateur a mise dans cette bande dessinnée. Les couleurs sont pour moi très bien choisies et accentuent l'ambiance assez angoissante. 





Une conclusion pour "serum " ?

Pour moi, sérum  est une bonne bande dessinée, j'aime de plus en plus la bande dessinée. Certes ce n'est pas la meilleure que J ai lu mais j'ai passé un bon moment. 

C'est une belle bande dessinée que je suis contente d'avoir découverte. L'histoire est  intéressante et prenante même si par moments j'étais un peu embrouillée et que je n'ai pas tout compris mais la fin éclaire beaucoup. Les thèmes abordés comme la liberté sont bien traités. Il y a très peu de personnages mais ils sont intéressants et surtout attachants. J'ai eu un peu de mal avec la patte du scénariste mais par contre J ai vraiment beaucoup aimé les dessins. Je vous la recommande personnellement 






2 commentaires:

  1. Ca ne me tente pas vraiment plus que ça :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh dommage mais je comprend c'est particulier J ai pas aimé plus que ça dailleur

      Supprimer