mercredi 9 mai 2018

Des images et des mots: Dans l'antre de la pénitence

Auteur: Peter J.Tomasi 
Illustrateur: Ian Bertram 
Coloriste:  Dave Stewart 
Maison d'édition:  Glénat 
Genre: horreur/comics    
Prix: 19,95€
Pages:  192
Date d'édition: 2017




Résumé 

1905, San José en Californie. Suite à la perte de son mari et de sa fille, Sarah Winchester se lance dans la construction compulsive de la « Winchester House » : une demeure aussi étrange que démesurée. Un chantier perpétuellement troublé par les lubies de sa commanditaire, qui réveille ses domestiques en pleine nuit, ou ordonne à ses ouvriers de construire des portes et des escaliers ne menant nulle part. On la prétend folle, hantée par les esprits de ses proches disparus. Mais le jour où un étranger fait son apparition sur le pas de sa porte, les démons de Sarah pourraient bien devenir réels... 



17/20 

Avis:

   Tout dans cette bande-dessinée m'a plu. L'histoire est prenante et intéressante. Les personnages sont plaisants à suivre avec une belle progression au fil des pages et surtout une bonne personnalité. Le tout est bien écrit, les dessins sont magnifiques et les couleurs choisies donnent une vraie ambiance au roman. Une dominance de rouge et de noir fait ressortir le côté sombre de cette histoire. 



Les personnages de "dans l'antre de la pénitence" 

    Ils  sont tous particulièrement bien construits, surtout dans leur côté sombre. Sarah Winchester est une femme qui a sombré dans la folie suite à la perte de sa petite fille et de son mari. La maison hantée est un "personnage" à part entière, un lieu mystique et mystérieux. Peck est un homme plein de mystères, de noirceur et de secrets. C'est un homme qui semble trouble et qui n'a pas eu un passé facile. Le domestique de Sarah Winchester, Murcer, est un homme loyal et gentil. Il y a aussi tous les "employés" de Sarah Winchester, qui sont pris au piège dans ce manoir. 



L'histoire de "dans l'antre de la pénitence"  

    L'histoire présentée dans cet album est à la fois intéressante et déstabilisante. L'histoire peut paraître un peu fouillis, mais cela sert à l'histoire, pour appuyer la folie des personnages. L'ambiance de cette histoire est sombre et troublante. 

    On est en 1905. Sarah Winchester est une femme qui vient de perdre son mari et sa petite fille. Suite à ce drame, la jeune femme est déstabilisée et perd peu à peu la raison. Elle est persuadée que La malédiction rôde sur sa famille pour les punir d'être des fabricants d'armes, et qu'elle est la prochaine sur la liste. 

    Elle se lance alors dans la construction d'une maison particulière. Cette demeure a l'air d'avoir sa propre âme. C'est un endroit étrange où madame Winchester impose ses lubies à ses domestiques (qui ont très peu de liberté), comme construire des portes ou des escalier qui ne mènent à rien. Mais quand Peck arrive par une nuit pluvieuse dans cette demeure, tout a l'air de changer. Sarah va-t-elle définitivement sombrer dans la folie ? 





Parlons de l'auteur, de l'illustrateur, et du coloriste. 

    J'ai beaucoup aimé la façon dont le scénariste a écrit les textes. Je trouve qu'ils donnent vraiment de la profondeur au récit et nous plongent dans l'histoire. 

   Les croquis de l'illustrateur sont sublimes, il a un très beau coup de crayon et donne vraiment une belle touche à cette BD. Les dessins accentuent le côte sombre de cette histoire et sont vraiment beaux. 

    Les couleurs sont très bien choisies. Avec une dominance de rouge et de noir qui renforce la noirceur de cette BD. Des couleurs assez froides, très peu de couleurs chaudes. Le tout donne vraiment un très bel ouvrage et des images superbes. 



Une conclusion pour "dans l'antre de la pénitence ? 

Pour moi, "Dans l'antre de la pénitence" est une excellente BD. Je prends de plus en plus de plaisir à découvrir ce genre d'ouvrage. Par contre, je ne pense pas que celle-ci conviendrait à tout le monde. Il y a quand même un côté assez sombre, que ce soit dans l'histoire ou bien même les dessins de ce roman. On plonge dans la folie d'une femme, et découvrir cette maison hantée est plaisant et prenant, même si cette BD peut paraître un peu fouillis, c'est pour moi ce qui apporte un plus pour appuyer la folie décrite ici. 

C'est un bel album que je suis contente d'avoir découvert. L'histoire est très intéressante et prenante. C'est à la fois angoissant, fascinant, plein d'émotions. Mais c'est surtout rempli de noirceur et de folie humaine. Les personnages, surtout celui de Sarah Winchester, sont bien construits et leur évolution est bien rendue. Que ce soit le scénariste, l'illustrateur ou le coloriste, ils m'ont tous plu. Je vous recommande cet ouvrage sombre et prenant à souhait
.



2 commentaires: