vendredi 12 mai 2017

la fille dans le brouillard de Donato Carrisi

Auteur:   Donato Carresi
Maison d'édition:  calmann-lévy (grand format)
Genrethriller  
Prix:  20,50€  (grand format) 
Pages:  328 (grand format) 
Date d'édition: Août 2016 (grand format)



Résumé  Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes italiennes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. 


J'avais énormément entendu parler de cet auteur. J'ai plusieurs de ses thrillers dans ma PAL. J'ai donc choisi de commencer par le plus soft.

Note 18/20 

Avis :  
Ce livre m'a énormément plu dans l'ensemble, malgré quelques longueurs je n'ai pas vu les pages défiler. Ici nous sommes dans un thriller pas comme les autres. En effet plutôt habituée aux thrillers sanglants ou assez sombres, La Fille dans le brouillard nous plonge plutôt dans une horreur réelle, qui fait froid dans le dos. L'auteur a su me faire ressentir de nombreuses émotions durant ma lecture: la colère, la peur, la tristesse, l'indignation par exemple. 


Ici, on retrouve une histoire plutôt prenante, et surtout pour moi très originale. En effet ici on retrouve une enquête policière somme toute banale, la disparition d'une jeune fille sans histoire. Mais au lieu de suivre une enquête comme les autres, c'est plutôt la place des médias dans cette enquête et les méthodes parfois douteuses mises en place que l'on va suivre. 

Les personnages sont assez complexes et tordus comme je les aime. Certains sont détestables mais on aime les détester ce sont des antihéros par excellence. Justement leur côté détestable donne toute la force à leurs actions et au roman, et les rendent humains, même si par moments ils donnent juste envie de les baffer. 

La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, rythmée et détaillée. 

En bref, c'est un livre qui m'a énormément plu malgré son absence de noirceur, il décrit une réalité tout aussi terrifiante. J'ai également ressenti vraiment pas mal d'émotions différentes durant ma lecture, je suis passée de la colère, à la peur, à l'indignation. 


Les personnages :  


Nous retrouvons ici principalement Vogel et Martini. 


     On découvre  dans un premier temps Vogel, qui est un antihéros par excellence. C'est un flic tordu, antipathique, hautain, prêt à tout pour briller. Très sûr de lui et très prétentieux il a toutes les "qualités" pour être détestable. Mais j'ai adoré le détester, car derrière tout ça il reste mystérieux, et un super flic prêt à tout pour faire éclater la vérité, parfois avec des méthodes légèrement douteuses. 

   
Puis  on a Martini 
qui est un jeune professeur qui enseigne dans le lycée de Anne-Lou la jeune victime. C'est un homme en apparence sans histoire. Une vie de famille rangée, un boulot de professeur de littérature, charismatique et intelligent, il ne semble pas être coupable, pourtant pour Vogel c'est le coupable idéal. Mais qui est vraiment cet homme ? Coupable ou simple bouc émissaire ? 


   
on a aussi les personnages secondaires


    Il y a Borghi qui est le second enquêteur principal de l'enquête. Un policier intègre, droit, malin, audacieux. J'ai énormément apprécié son personnage qui évolue tout au fil du roman. 


     Il y a également Stella Honer et les médias en général. Stella est une femme sûre d'elle, avide de réussite, et prétentieuse. Dans ce roman nous voyons l'importance que peut prendre les médias dans une enquête, et notre fascination parfois morbide suite à certains faits divers. 


   Pour finir il y a l'entourage de la victime. Des parents très croyants qui font partie d'une confrérie très ferme. Des voisins et habitants de la vallée très particuliers et des camarades de classe de Anne-Lou au comportement étrange. 


L'histoire:


    Tout commence la veille de Noël dans un petit village nommé Averchot. Une jeune fille Anne-Lou disparaît. Ses parents très croyants l'ont élevé avec les principes de leur confrérie religieuse. Ils lui on inculqué des valeurs et des principes très stricts. Anne-Lou est une jeune fille modèle et sans histoire. Alors pourquoi disparaît-elle la veille de Noël ? Fugue ? Enlèvement ? Meurtre ? 

    Vogel, un flic antipathique et très médiatisé va prendre en charge l'enquête. Très vite les médias vont prendre toute la place dans l'enquête. Vogel voit ici l'occasion de relancer sa carrière, qui à été mise à mal récemment par une autre enquête délicate. 

   Dès lors l'enquête piétine, aucune trace de Anne-Lou, pas de corps, pas d'indice, rien. Vogel tourne en rond et ne souhaite que relancer ca carrière. Quand il découvre de nouvelles choses, il est persuadé d'avoir découvert le responsable de cette disparition, le professeur Martini. 

     Malheureusement il n'y a toujours aucun corps, aucun signe de Anne-Lou, de se qui est vraiment arrivé à la jeune fille. Vogel essaie de se servir de la presse contre le professeur, pour monter l'opinion publique contre lui, malgré qu'il ne possède aucune preuve. Martini va donc devenir le bouc émissaire de Vogel qui sera prêt à ruiner la vie de l'homme pour sauver da carrière. 

    Mais alors qu'est-il vraiment arrivé à la jeune fille ? Vogel persécute-il un homme innocent ? Anne-Lou était-elle si parfaite ou avait-elle des secrets inavouables ? Entre machination, manipulation, médias, enquête et retournement de situation on est plongé dans un thriller rythmé et entraînant. 

     En bref, nous avons ici une enquête sympa et on voit surtout l'importance des médias dans celle-ci.  J'ai apprécié cette histoire. Ce n'est pas un thriller sanglant ou trash, mais réaliste et qui peut permettre de nous remettre en question sur comment on regarde les faits divers et notre fascination morbide à suivre ceux-ci. 

L'auteur:


   J'ai trouvé la plume de Donato Carrisi  agréable à lire. Je l'ai trouvé fluide, rythmée. Il a ce talent de nous plonger à fond dans ses histoires et surtout de nous faire ressentir de nombreuses émotions au fil de notre lecture. 


Conclusion : 

Je vous le conseille vivement. C'est un thriller accessible et soft si on veut commencer le genre par exemple, mais qui peut aussi convenir au fans du genre. La plume de l'auteur, ses personnages antipathiques mais attachants et une enquête menée de façon originale, fait que j'ai passé un moment très agréable. 

Les personnages sont nuancés et évoluent tout au long du roman. Parfois détestables, parfois attachants il ne m'a en tout cas pas  laissé indifférente. En bref de très bons personnages qui donnent de la force au roman. 

L'histoire est assez plaisante et surtout pour moi originale. J'étais prise dans l'enquête, et j'ai bien aimé plonger dans un univers médiatique. La plume rythmée de l'auteur fait que le livre se lit tout seul. Faites vous votre propre avis et peut-être que vous aimerez autant que moi j'ai pu aimer. 

Citation : 
« il suffit de pas grand-chose pour que la contagion devienne impossible à arrêter. Les gens ne cherchent pas la justice, ils veulent un coupable. Pour continuer de croire que tout va bien, qu’il y a toujours une solution. »

2 commentaires:

  1. Je ne suis pas trop thriller mais je suis contente de voir que tu as aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dommage mais je comprend, pour ma part c'est un de mes genre préfère.

      Supprimer