mardi 23 février 2016

la voleuse de livres Markus Zusak

auteur: Markus Zusak
maison d'édition: Pocket
genre: Drame/historique
prix: 8,10€
page: 633


Résumé : Leurs heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort c'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidé à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : "la Voleuse de livres"





note 5/5

avis: Ce livre est un ÉNORME COUP DE CŒUR ! Des personnages forts, percutants et attachants, une histoire rudement bien menée. Une ode à la littérature, une histoire belle, forte, poétique, tendre, mais dure à la fois. Un thème de la seconde guerre mondiale abordé de façon incroyable


les personnages:

   Liesel : C'est une jeune fille qui est abandonnée au début du roman par sa mère à des parents nourriciers. Son frère est décédé. C'est une jeune fille vraiment très forte, timide, douce, rebelle, attendrissante, blessée par la vie. Elle est analphabète au début du roman. Mais au fur et à mesure, grâce à Hans son père adoptif, elle découvre la joie de lire et le pouvoir des mots, ses cauchemars permanents lui ont permis de se lier avec lui. Elle aime voler des livres, ce qui lui a valu ce surnom par notre chère narratrice/narrateur? Je l'ai totalement aimée, elle m'a bouleversée et touchée.

       Rosa Hubermann: c'est la mère nourricière de Liesel. Une femme aux apparences durs et sévères, elle cache derrière cette façade un cœur vraiment énorme, c'est une femme un peu grossière, mais tellement forte et généreuse. Elle se bat pour tous les gens qu'elle aime. Elle m'a vraiment touchée.

      Hans Hubermann. (je le veux comme père) : Alors lui, c'est un homme merveilleux. C'est le père de Liesel. Il est tellement doux, tendre, attentionné, généreux, c'est un homme de parole. Il adore jouer de l'accordéon. Je l'ai complètement adoré : sans aucun doute, un personnage qui me marquera pour longtemps.

     Rudy : C'est le meilleur ami de Liesel. C'est un jeune garçon, rebelle mais tellement naïf à la fois.

      Max : Un jeune boxeur juif. Il a été caché chez les Hubermann. C'est un homme courageux, rêveur, combattif , malgré tout ce qui a pu lui arriver, il reste optimiste et fort. Il m'a touchée en plein cœur.


    l'histoire : On suit la seconde guerre mondiale du côté allemand. On voit et ressent la peur qu'inspire le régime nazi. On suit la vie des Hubermann, de Liesel, de leurs amis et voisins. On ressent leur peurs, leurs difficultés....

      Tout cela raconté par la mort qui est notre narrateur /narratrice (personnellement, je m'imagine une femme)

    Voir les Hubermann cacher Max, l'amitié qui se noue entre lui et Liesel, la passion dévorante de la jeune fille pour la lecture, qui la pousse à voler des livres, leurs incompréhensions et leurs jugements du régime nazi m'ont beaucoup touchées.

   C'est une histoire poignante, bouleversante, forte, dure. Une vrai ode aux mots et à la littérature et surtout une belle leçon de vie.

    auteur : Sa plume m'a carrément hypnotisée, la mort en narrateur apporte selon moi un énorme plus au livre, son côté parfois cynique, parfois douce et tendre est tellement fort. Elle aime nous spoiler à l'avance. Le récit est construit d'une manière désordonnée et poétique. J'ai vraiment adoré.


conclusion : Vous l'aurez compris, j'ai vraiment tout aimé dans ce livre même si parfois il y a quelques longueurs.  Cela n'alourdit pas vraiment le récit qui est tellement fort, bouleversant et poétique qu'on est transporté dedans. Je ne pouvais plus fermer mon livre. Il m'a fait rire, pleurer, il m'a réchauffé le cœur pour ensuite me le briser en mille morceaux.  Je suis sortie de cette lecture bouleversée et marquée.



Citation : Comme vous voyez, je suis revenue dans votre bibliothèque et j'ai mis l'un de vos livres en pièces. C'est la colère et la peur qui m'ont poussée. Je voulais tuer les mots.


7 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu de lire dans le point de vue Allemand du coup tu me donne envie de le devorer moi qui ne voulais plus agrandir ma wishlist c'est loupé! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lance toi sans hésite (si on continue a passe sur le blog de lune l'autre on vas se ruine hihi)

      Supprimer
  2. la voleuse de livre est dans ma wishlist :) J'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais lu le livre mais j'ai adoré le film ! Une très belle histoire !
    Bonne chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait absolument que je regarde le film. Magnifique même. Merci

      Supprimer