vendredi 23 novembre 2018

Bianca de loulou Robert

Auteur: loulou Robert  
Maison d'édition:  julliard 
Genre:   contemporain     
Prix: 19.00€
Pages:  306
Date d'édition: 2016




Résumé 

Parce qu'elle devrait manger davantage et n'aurait pas dû s'ouvrir les veines à un si jeune âge, Bianca est admise dans l'unité psychiatrique pour adolescents de sa ville natale. Bianca ne s'élève pas contre cette décision. Elle ne se révolte pas. Même si elle ne voit pas en quoi le fait d'être enfermée et soumise à de multiples interdits peut atténuer la souffrance qui la détruit, Bianca se tait, obéit et regarde. Elle observe le monde chaotique qui l'entoure. Tous, médecins, soignants, patients et familles ont l'air si fragiles, si démunis... Aucun remède ne semble exister, aucune lumière ne paraît capable d'éclairer ce lieu opaque ou Bianca a le sentiment effrayant de s'être enfermée toute seule.
Et pourtant...








Ce livre traîné depuis un moment dans ma pal. Je sais pas pourquoi je repoussais toujours la lecture. Mais je me suis enfin décidé à le lire. 


14/20 

Ce que j'en ai pensé : 

   Pour ma part, j'ai plutôt bien aimé ce roman. Mais ce n’était pas non plus le roman de l'année.  C'est un beau roman certes. Il est plaisant à lire. Mais pour ma part, j'ai trouvé que l'anorexie qui est quand même censée être un des sujets principaux du roman n'était pas assez bien développée. Mais bianca reste une jolie lecture émouvante douce et pleine de bon sens. 



Qui sont les personnages 

   
Personnellement, j'ai apprécié les personnages de cette histoire. J'ai bien aimé suivre ce groupe d’adolescents torturés.  J'ai trouvé intéressant de voir aussi les personnages même si selon moi, ils n’étaient pas assez présents et développés. 

   Bianca est le personnage principal de ce roman. Une jeune fille anorexique et suicidaire. Elle est très renfermée sur elle-même et a du mal à trouver sa place dans la société. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé. J'ai apprécié que l’on découvre aussi ses parents et son petit frère même si j'aurais aimé les voir un peu plus présents. 

   On découvre également les autres jeunes qui partagent son unité à l'hôpital psychiatrique. Ils sont tous différents avec une problématiques tous différente. J'aurais aimé que ceux-ci soient aussi un peu plus développés car il sont quand même importants dans cette histoire. 

    Le personnage de jeff est aussi très intéressant. Ce vieil homme est touchant et plaisant à suivre. J'ai aimé aussi découvrir tout le personnel soignant. 



Quelle est l'histoire de ce livre?


   L'histoire de ce roman est originale et très agréable à lire. Même si je pense qu’elle aurait pu être un peu plus développée. En effet, je déplore par moments un manque de profondeur dans cette histoire, comme par exemple sur le suicide ou encore l'anorexie qui sont censés être deux des principaux sujets de ce roman.  J'ai aussi trouvé d'autres moments ;inutiles;. 

    Bianca est une jeune adolescente mal dans sa peau. Anorexique, perdue et en complète crise d'identité, elle décide de mettre fin à ses jours. Heureusement ou malheureusement pour elle, cela a échoué. Elle se retrouve alors en hôpital psychiatrique. 

   On suit tout au long du roman le quotidien de cette jeune fille et de ses compagnons d'hôpital, ainsi que le personnel soignant. Amour, amitié, questionnements, interrogations, recherche d’identité, guérison, sont le coeur de cette histoire. 



La plume de loulou Robert 
 ça donne quoi? 


   J'ai trouvé la plume de Loulou Robert plutôt fluide et poétique. Elle arrive assez bien à faire ressentir les émotions. Dans l'ensemble, j'ai assez bien aimé sa plume, mais ce n’est tout de même pas un coup de coeur. 




En conclusion Bianca 
  ça donne quoi? 



Dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce roman. J'ai passé un bon moment de lecture, c'était plaisant et agréable à lire, plein d'émotions, de bon sens et de justesse. Cependant, j'ai regretté un petit manque de profondeur, que ce soit pour les personnages ou encore l'histoire en elle-même. Par exemple, j'ai trouvé que le sujet de l'anorexie ou encore du suicide qui sont quand même les sujets principaux, n'étaient pas assez bien développés, et au contraire de ça, j'ai trouvé certains passage ennuyeux et inutiles. Cependant, l'histoire reste plaisante à lire et intéressante. J’ai aimé les personnages malgré un manque de profondeur de ceux-ci. La plume est poétique et belle. Une bonne lecture mais qui ne restera sans doute pas gravée à jamais dans ma mémoire. Je vous la conseille tout de même, car elle peut plaire plus à d'autres personnes que moi.


Citation 

Aux Primevères, l’unité psychiatrique pour adolescents de l’hôpital de ma ville, ils pensent que ce n’est pas normal de vouloir mourir à seize ans. Alors ils nous font faire de l’équitation, de la pâtisserie, du théâtre. Comme si monter sur un poney pouvait résoudre quoi que ce soit.
Le premier jour est le pire, parce qu’on se rend compte que rien ne va plus, parce qu’on a peur, parce qu’on ne sait plus, parce qu’on est seul. Les infirmiers posent toutes sortes de questions : « À quel lycée tu vas ? « , « Qu’est-ce que tu aimes faire de tes journées ? « , « Comment tu te sens ? « . Des questions à la con auxquelles on ne peut pas répondre.
On peut mentir en souriant ou oser dire la vérité. Dire que rien ne va, que le lycée on le hait et qu’à force d’aller mal on a oublié ce que l’on aimait faire. Rares sont ceux qui osent dire la vérité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire