vendredi 20 avril 2018

Le mal en soi de Antonio Lanzetta

Auteur: Antonio Lanzetta  
Maison d'édition:  Bragelonne 
Genre: thriller
Prix: 20,00€
Pages:  192
Date d'édition: 2018




Résumé 


Le petit bourg de Castellaccio, dans la région du Cilento, au sud de l’Italie, abrite un très vieux saule. À la fin de l’été 1985, on a retrouvé le corps de la jeune Claudia pendu à ses branches, sa tête décapitée gisant entre les racines. Trente et un an plus tard, pendue au même arbre, torturée de la même façon, la dépouille grouillante de vers d’une autre jeune fille contemple Damiano Valente, le Chacal, un célèbre écrivain de true crime. L’Homme du saule est revenu à Castellaccio.

Hypersensible, méthodique et acharné, le visage rongé de cicatrices et condamné à traîner sa jambe brisée, tenant grâce à la morphine, Valente est hanté par cet été de la peur où lui et ses amis Claudia, Flavio et Stefano ont été fauchés par la haine, la folie et la mort. Quand le commissaire De Vivo l’appelle sur l’enquête, la traque peut commencer.





19/20 



En me baladant au Quai du polar, j’ai vu cet auteur qui était tellement gentil et adorable que je n’ai pas pu résister : je lui ai acheté son livre. Et je ne le regrette en rien.   

Ce que j'ai pensé de "le mal en soi"?

    Pour ma part, ce livre a été un gros coup de cœur, que ce soit au niveau de la plume, de l'histoire ou des personnages. Carton plein pour moi. Je n’ai aucun point négatif à dire du livre, je valide à 100 %.

    L'auteur a réussi à me faire rentrer dans l'histoire dès le début et à me faire ressentir énormément d'émotions. Je trouve que c’est un livre tout en psychologie et en émotions : on ressent ce livre, on le vit avec les personnages.

     Le Mal en soi vaut vraiment la peine d'être lu : les personnages sont travaillés et attachants, et tous les ingrédients sont réunis pour donner un excellent polar bien sombre, addictif et juste excellent à lire. C’est un coup de cœur, il est difficile à lâcher.

Qui sont les personnages de mal en soi? 

 J'ai trouvé les personnages de ce roman très bien construits. Ils évoluent au fil des pages et sont attachants et troublants. Assister à leur changement entre l’enfance et l'âge adulte est très intéressant, surtout de voir par où ils en sont passés pour en arriver là.

     Les personnages se dévoilent petit à petit, au fil des pages. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Valente, alias le chacal, cet homme blessé, meurtri, et tellement attachant. Il est intelligent et déterminé.

     Du côté de Flavio, on le découvre enfant. C’est un jeune garçon qui vient de perdre sa mère et qui se retrouve à devoir aller habiter chez un grand-père qu'il n'a jamais rencontré. C’est un personnage attachant, perdu, et c’est intéressant de le voir évoluer dans sa nouvelle vie.

     On découvre aussi Claudia une jeune fille douce, loyale et sensible. Il y a aussi Stéfano et son côté tête brûlée, qui aime commander le groupe d'amis (Valente, Claudia et Flavio).

    Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants à suivre. comme, par exemple, le grand-père de Flavio qui s’avère être un homme respectable, le capitaine De Vivo ou bien le cousin de Stefano, que celui-ci adule, sont certes moins présents mais pas moins importants, bien construits et attachants.






L'histoire de "le mal en soi" ça consiste en quoi ?



   L'histoire de ce roman m'a énormément plu. L'intrigue est un gros point positif dans ce roman. Tout est au rendez-vous : action, rebondissements, suspens, mystère, et j'en passe. L'auteur a su me faire entrer dans l'histoire et me faire ressentir de nombreuses émotions de par l’altération entre présent et passé, mais aussi par le changement des personnages, et le côté sombre de cette histoire où personne n’est épargné.

   Dans un premier temps, on fait la connaissance de Valente, alias le chacal. Un écrivain de polar. Au début du livre, il est devant un corps découvert attaché à un arbre et décapité. Cette affaire le replonge des années en arrière, quand sa meilleure amie Claudia a été retrouvée exactement dans les mêmes conditions.

   On va alors voyager entre présent et passé pour découvrir comment les personnages ont changés entre aujourd'hui et les années 80. Mais on va aussi chercher à découvrir qui est le meurtrier qui a attendu presque trente ans pour tuer de nouveau.
L'auteur ne va pas nous épargner, il entre dans le vif du sujet. L'alternance des époques est pour moi le plus gros point positif du roman. Voir comment une personne peut évoluer et changer en fonction des épreuves que la vie met sur son chemin.


La plume de Antonio Lanzetta   ça donne quoi? 



 La plume de Antonio Lanzetta est très fluide, mais surtout très prenante. Il a un style assez subtil : il magne avec habileté les émotions et arrive très bien à les faire ressentir. Pour moi, c’était aussi très visuel et vif. Il laisse peu de répit à son lecteur. Il enchaîne les rebondissements et les révélations, le suspens et la noirceur humaine. J'ai beaucoup aimé le voyage entre passé et présent, surtout que l’auteur nous fait voyager avec subtilité sans jamais nous déstabiliser ou nous perdre. J'ai adoré sa plume. En plus, comme j'ai eu la chance de le rencontrer, je l'ai trouvé très gentil. Il est tout mignon, souriant et adorable.

En conclusion "le mal en soi"  ça donne quoi? 





Le Mal en soi est un excellent thriller. Un polar qui n'a rien de soft, l'auteur ne nous épargne pas du tout. Il sait nous faire ressentir la noirceur humaine, l'angoisse, la peur, la colère, la joie. Il y a tout ce qu’il faut du suspens pour un bon polar : des rebondissements, des mystères et de la noirceur.

C'est un très bon roman qui installe son histoire doucement mais en ne laissant que peu de répit. L’alternance d'époques est maîtrisée avec habileté et nous fait découvrir petit à petit comment et pourquoi on en est arrivés là. C'est une bonne intrigue qui m'a passionnée, a su m'accrocher : je ne voulais plus lâcher le roman et j'avais absolument envie de connaître la suite.

Rien ne m'a déçue dans ma lecture. C'est même un coup de cœur pour moi, mais cela reste subjectif. L’histoire est addictive et plaisante. Elle se déroule tout en émotion et psychologie. Elle nous fait voyager entre deux époques à merveille, et elle a su me happer et me faire ressentir toute une palette d'émotions… Il y a tout ce qu'il faut : rebondissements, suspens, action… Les personnages évoluent au fil des pages, ils sont attachants et bien travaillés, le tout avec une très plume incisive et fluide. Je vous le recommande vivement pour moi. J'espère que d'autres romans de l'auteur vont être traduits en français car il en vaut vraiment la peine.


Un passage de "le secret du vent" pour se faire une idée de la plume?


Tu pouvais aller de l'avant, t'efforcer d'avoir la meilleure vie possible, jeter les souvenirs à la cave et éteindre la lumière en te disant que le noir ferait le reste... Le passé trouvait toujours le moyen de te faire payer tes dettes. ». 

2 commentaires:

  1. J'aurai également adoré découvrir l'auteur à Lyon ainsi que le "pole italien" une belle découverte 2018 pour moi Antonio Lanzetta, j'espère tout comme toi que nous aurons droit à d'autres traductions de ses prochains livres. Jolie chronique ;) (marie vuotto)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi aussi il est tellement adorable en plus. J'espère aussi et merci beaucoup

      Supprimer