jeudi 19 août 2021

L'Œil du chaos de Jean-Marc Dhainaut

Auteur: Jean Marc Dhainaut 
Maison d'édition: Taurnada 
Genre: Thriller 
Prix: 9,90 €
Pages: 256
Date de 1er édition: 2021


Résumé

 Tandis qu'une canicule sans précédent frappe l'Europe, Théo, un jeune lycéen de 17 ans, est terrifié quand il réalise que les photos qu'il vient de faire dévoilent l'horreur et le chaos 21 jours à l'avance… Mais personne ne le croit. Et lorsque, partout dans le monde, le courant disparaît, les avions s'écrasent et que toutes les cloches des chapelles et des églises se mettent à sonner inexplicablement, il est déjà trop tard. Théo est alors loin d'imaginer l'incroyable mission de survie et d'espoir que le destin lui réserve.


17/20

1ère impression:

 Un excellent thriller d'anticipation avec une petite touche de fantastique.  Ce livre a réussi à me happer. Je l'ai dévoré en très peu de temps, je n'arrivais pas à le lâcher. Malgré quelques petits points négatifs c'était un roman très bien réalisé. Il est très réaliste, et parle du dérèglement climatique (même si cette année par chez moi on est loin de la canicule. )

Parlons des personnages 

 Les personnages sont terriblement attachants. Ils ont dans l'ensemble une bonne profondeur. Ils sont bien travaillés, subtils et passionnants.

   Théo est un jeune adolescents de 17 ans passionné de photographie. Il est déterminé, loyal, intelligent, courageux et survivaliste. J'ai aimé le voir évoluer dans ce monde qui sombre petit à petit dans le chaos.

   Drazic est un ancien militaire, suite à de nombreux drames personnels il a décidé de vivre reclus de la société. C'est un homme rustre, intelligent, débrouillard et combatif. Depuis de nombreuses années il alerte sur les catastrophes à venir.

   Les protagonistes secondaires sont tous aussi intéressants à découvrir. 

Passons à l'histoire de ce livre

 L'histoire m'a passionnée, c'était prenant, j'ai dévoré les pages. Par moment cela sonne tellement réaliste que ça en étaient effrayant. Lors d'une grande canicule, Theo fabrique un appareil photo, qui lui permet mystérieusement de voir 21 jours à l'avance. Il découvre la catastrophe à venir. Il essaie alors de prévenir le monde mais en vain. Malgré lui, il voit sombrer le monde sombre dans un chaos total. Theo devra tout faire pour survivre.

   J'aurais juste aimé que cela dure encore et que certains éléments soit encore plus développés.

 

    N'oublions pas de parler du style d'écriture

 J'ai découvert avec beaucoup de plaisir la plume de Jean Marc Dhainaut. Il a une plume très visuelle et percutante. Quand je lisais, j'imaginais parfaitement toutes les scènes. C'était rythmé, fluide et entraînant. Il a également réussi à me faire vivre des nombreuses émotions. 

 Pour conclure 

 Un excellent thriller d'anticipation. La petite touche de fantastique apporte un petit plus. Ce roman semble par moment bien trop réaliste.(bon même si cette année par chez moi on est très très loins de la canicule !) Le tout est très plausible, que ce soit au niveau du climat ou de la nature humaine. Une histoire de survie, de combats,  de résilience et d'espoir. Un thriller que je recommande vivement !

les +:

* L'histoire était passionnante ! C'était intéressant de voir ce que cette catastrophe  climatique a engendré. J'ai aussi apprécié de voir comment les humains se sont organisés pour suivre. On voit comment ils peuvent être égoïstes et sombres quand il s'agit de survivre.

* Les personnages sont terriblement attachants. Ils sont  complexes, forts, tenaces, combatifs, percutants et bien travaillés. Ce sont des  survivants.

* La plume de l’auteur est excellente, c'est fluide, visuel, bien écrit, rythmé et percutant. Il a réussi à me faire vivre un ascenseur émotionnel et à me faire imaginer toutes les scènes de ce chaos.

Les - : 

* J'aurais apprécié que ce soit encore un peu plus long. 

Une Citation pour se faire une idée de la plume !

Vous avez raison sur un point : nous avons un sérieux problème et nous avons mis un beau foutoir sur notre planète, mais nous sommes le 7 juillet, et ce qui est en train de se passer n’a rien à voir avec le réchauffement climatique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire